Les Dragons surpris d’être couronnés champions scolaires

Par Luc Robert
Les Dragons surpris d’être couronnés champions scolaires
David Locas, entraîneur-associé des Dragons. (Photo : Courtoisie)

Sanctions appliquées

Les Dragons de l’Académie Lafontaine ont été surpris d’être coiffés champions de la saison 2019-2020 de hockey juvénile (D4, N2), car les championnats scolaires n’ont jamais eu lieu.

 

Le classement final de la saison régulière a été utilisé pour identifier les lauréats 2019-2020, en raison de la pandémie.

« On trouvait ça plate de ne pas avoir des vainqueurs. On a décidé de nommer les champions à partir du classement final saisonnier », a laissé savoir Mme Jacinthe Lussier, directrice générale sortante du RSÉQ de Laurentides-Lanaudière.

L’étonnement a été double pour les Dragons, qui ne figuraient pas au sommet du classement général.

« Des équipes ont aligné plus de joueurs AA et BB que la limite permise, lors de certains matchs réguliers. Arrivés aux Championnats régionaux (annulés), nous avons identifié des patineurs inéligibles aux séries. Il y a eu de gros impacts dans cette ligue-là (D4, N2), car des formations ont perdu des points de classement et ont baissé de rang ».

Ainsi, la Polyvalente des Monts de Sainte-Agathe et la Polyvalente Lavigne de Lachute ont été reléguées plus bas, alors que les Dragons et les Couguars de Cap-Jeunesse en ont profité pour terminer ex æquo au sommet de la division, avec 18 points. L’Académie Lafontaine a toutefois été couronnée championne.

« Avant, les joueurs irréguliers étaient seulement débusqués à la suite de dénonciations. Depuis deux ans, avec le système de régie HCR, on peut suivre le parcours d’un jeune lors des dernières saisons, à savoir où et à quel calibre il s’est aligné ».

Les deux écoles ne se sont pas trop plaintes des sanctions.

« En début de campagne, les écoles nous avaient demandé d’avoir un œil sur l’éligibilité aux éliminatoires. Quand nous avons annoncé les mesures, il n’y a pas eu de protestations. Les écoles nous disaient : – oui, on en a échappé ! ».

Garder le cap

Même les champions des Dragons vont réagir aux directives.

« On va probablement changer de catégorie : aller dans une division plus forte. Nous ne voulons pas mettre des joueurs à doubles lettres de côté, à chaque match. Bien sûr, nous visons un autre championnat et aimerions établir une dynastie. Mais nous étions en reconstruction, en 2019-2020. Beaucoup de recrues ont oeuvré au sein de la formation », a détaillé David Locas, entraîneur associé des Dragons, au même titre qu’André Lessard et Nathalie Tremblay.

Retour de la Covid

Les Dragons demeurent en attente de directives, pour la campagne scolaire à venir.

« Aucune indication concernant le déroulement ne nous est parvenue. D’habitude, on commence à la fin de novembre », a repris M. Locas.

À la RSÉQ L.-L., le même questionnement perdure.

« On a pas encore déterminé de paramètres. Il n’y a pas de sports scolaires pendant l’été. On va voir ce qui s’est passé au niveau des sports civils, et nous recadrer par rapport à ça. Il faut poser les bonnes questions, avant d’y aller d’applications».

« Pour le retour au hockey, le plan de relance semble vouloir redémarrer à la phase 5, à Hockey Québec, soit disputer des matchs régionaux. On veut que nos jeunes bougent, mais selon les consignes de la Santé publique », a achevé Mme Lussier.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de