Les contes de la rue

Les contes de la rue
Marie-Claude Renaud

L’exposition Les contes de la rue, 17 photographies pour démystifier l’itinérance, sera au Musée d’art contemporain des Laurentides, du 6 mars au 10 avril 2011. L’exposition est réalisée par le regroupement Accueil communautaire jeunesse (ACJ), de Saint-Eustache.

Cette exposition a pris son envol au Centre d’art la petite église, à Saint-Eustache, en septembre 2009.  «Les photos, qui expriment la situation d’itinérance,  suscitent, à chaque fois, une vive prise de conscience du public, explique Marie-Claude Renaud, directrice de l’ACJ.  Les gens qui viennent voir l’expo sortent touchés, bouleversés. Beaucoup connaissent quelqu’un dans cette situation. C’est confrontant. »

 Naissance et réalisation du projet

 L’exposition a été initiée par Marie-Claude Renaud, fondatrice et directrice de l’Accueil communautaire jeunesse (ACJ), touchée par le vécu et la détresse des individus en état d’itinérance. Elle comporte une mission sociale, elle a pour objectif de sensibiliser le public au phénomène complexe et croissant de l’itinérance. «Démystifier l’itinérance et mieux comprendre le vécu, le quotidien de ceux qui la vivent,» explique la directrice.

 Hellen Lapointe, intervenante de longue date au sein du regroupement ACJ, responsable clinique,  a permis de concrétiser le projet. Passionnée par la photographie, Helen a effectué plusieurs centaines de photos de personnes sans abri ou l’ayant été, qui ont fréquenté le centre de jour du regroupement. Au cours de l’année 2008, les photos ont été prises dans des lieux signifiants pour les huit personnes qui ont accepté de participer au projet,  des lieux choisis par eux.

 L’errance sociale

Le projet s’est déroulé dans un contexte de confiance et de respect mutuel, dans le même état d’esprit que la philosophie d’intervention, basée sur l’établissement d’un lien humain de qualité, avec chaque usager de l’ACJ.

Des témoignages écrits,  composés lors d’ateliers d’écriture,   accompagnent certaines photographies.

 « Je marche, je marche à m’en user les pieds. Mais même avec ma vie fissurée, je réussis à voir et apprécier la vie animale et humaine. Je trouve que je suis trop souvent en terrain vague et instable. Je trouve de l’aide parfois, de l’entraide aussi, » partage, par exemple, Mélanie, qui a vécu une situation d’itinérance.

 Marie-Claude Renaud, directrice des maisons d’hébergement communautaire jeunesse des Basses-Laurentides et du centre de jour de l’Accueil communautaire jeunesse (ACJ), donne aussi des conférences sur l’errance sociale. «L’errance sociale ce n’est pas forcément être dans la rue. Tu peux avoir un travail et être en situation d’errance,» explique-t-elle.

 Situé à Saint-Eustache, l’ACJ intervient au sein de la communauté régionale depuis 1988. Le regroupement est composé de L’Accueil communautaire jeunesse, le Préfixe, les appartements supervisés le Transit, la maison d’hébergement le Répit, et le Centre de jour.

Le Musée d’art contemporain des Laurentides est situé au 101, place du Curé-Labelle à Saint-Jérôme, et est ouvert du mardi au dimanche de 12 h à 17 h. Informations : (450) 432-7171 – www.museelaurentides.ca

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de