Les Cardinaux honorent leurs joueurs méritants

Par Luc Robert
Les Cardinaux honorent leurs joueurs méritants
Au banquet des Cardinaux, on retrouve (de g. à dr.): le président Richard Lefebvre, la recrue de l’année Samuel Savoie, le joueur offensif Alexandre Massocotte, le lanceur de l’année Vincent Ouellette, et le directeur-gérant François Rousseau. Absent: Dario Vincelli, joueur défensif de 2018. (Photo : PHOTO: ALAIN SAINT-JEAN)

Baseball senior élite

Luc Robert, collaboration spéciale

L’organisation des Cardinaux de Saint-Jérôme a souligné les efforts de ses effectifs, samedi soir dernier au Centre Lafontaine, où cinq joueurs et une bénévole ont été honorés.
Lors de ce banquet, le titre de recrue de l’année est allé au joueur de 2e but, Samuel Savoie. Sur la butte, le meilleur lanceur a été Vincent Ouellette. Sur le losange, le joueur défensif de 2018 est le receveur Dario Vincelli. Alexandre Massicotte n’est pas demeuré en reste, s’appropriant l’honneur du joueur offensif de l’année. Le prix de bénévole de l’année a été l’affaire d’Isabelle Boyer. Enfin, François Cholette a reçu la mention spéciale du commanditaire «salon de coiffure Playboy», mais le consensus populaire a noté que Sam Bélisle-Springer est passé à un cheveu de le coiffer à la ligne d’arrivée.

Massicotte dominant

Pour un, le voltigeur de gauche Alexandre Massicotte a connu une campagne du tonnerre, dominant à la fois le circuit Bélisle avec la meilleure moyenne au bâton de la ligue (,486) et le plus de coups sûrs (52).
«Tout a été une question de confiance et de maturité. J’attendais mieux les lancers à la plaque, alors qu’en défensive, je savais que je pouvais capter la majorité des coups. J’éprouvais quelques lacunes défensives, à mon arrivée dans la ligue, mais la confiance acquise s’est reflétée sur ma mobilité», a analysé le vétéran de trois campagnes.
Le numéro 5 apprécie également l’entourage des Cardinaux.
«Le mélange vétérans-recrues a fonctionné et on était bien encadrés. Avec un groupe aussi plaisant, tu as le goût de venir au parc Melançon à chaque joute. Nous sommes à seulement deux bras (lanceurs) d’être un club aspirant au championnat».
Auteur d’un dossier de 16 gains, contre 18 défaites en saison 2018, les Cardinaux terminé à 9 parties de la tête (8e rang).
«Après un faux départ de 0-6, nous avons connu une très bonne 2e moitié de calendrier. L’expérience acquise par nos jeunes se reflétera sur la saison 2019. Nous sommes l’équipe de l’avenir, plus à court terme, qu’à long terme», a prédit le d.-g. François Rousseau, maintenant seul copropriétaire avec Richard
Lefebvre, depuis le départ de Gilles Lanthier.
Lors des assises annuelles de la LBMQ, le samedi 3 novembre prochain à Montréal, les Cardinaux parleront à deux occasions, en première ronde du repêchage.
«Avec la 2e et la 9e sélection, nous irons avec le meilleur joueur disponible, et non pour une position spécifique. Je travaille fort en coulisses, au cas où une transaction permettrait d’améliorer l’équipe. Avec Ouellette, DeLisi, Springer, Lagarde et Kubis, nous sommes solides au monticule, en plus de nos polyvalents joueurs de positions», a ajouté Rousseau.
Les vétérans François Cholette, Olivier Valiquette (20e saison) et même Shawn Smith ont confirmé leur retour en 2019. Jean-Pierre Maria, lui, prend une retraite bien méritée, après une bonne saison 2018.
«Les vibrations sont bonnes dans le club et les partisans ont embarqué en séries. Les joueurs avaient la chair de poule, lors des applaudissements des partisans, contre Saint-Jean», a fait remarquer le président Richard Lefebvre, témoignage de François Cholette à l’appui.
Les Cardinaux rencontrent la ville de Saint-Jérôme ce jeudi, pour obtenir un nouveau bail au parc Melançon.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de