Les Cardinaux de Saint-Jérôme remportent plusieurs honneurs

Par Luc Robert
Les Cardinaux de Saint-Jérôme remportent plusieurs honneurs
Le président des Cardinaux, Richard Lefebvre, le frappeur recrue de l’année Samuel Savoie, ainsi que le D.-G. de l’année 2018, François Rousseau, lors du gala de la LBMQ. (Photo : Nathalie Niclette)

Ligue de Baseball senior élite

Luc Robert, collaboration spéciale

Les Cardinaux de Saint-Jérôme sont repartis avec quatre honneurs, au banquet annuel de la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ), qui se tenait à l’auberge Royal Versailles, de Montréal.

Ainsi, le titre de directeur-gérant de l’année est allé à François Rousseau. Celui de frappeur recru de l’année à Samuel Savoie. Ce dernier a aussi fait sa niche sur l’équipe d’étoiles du circuit Bélisle au 2e but, alors qu’Alexandre Massicotte a été élu voltigeur de gauche au sein de l’équipe de rêve.

«Je suis surpris et heureux d’avoir reçu le trophée de meilleur d.-g., surtout que la composition des votes incluait les choix de 40 % des dirigeants de la ligue et de 60 % des équipes. J’ai réalisé des transactions audacieuses, mais qui ont été payantes en fin de compte», a commenté François Rousseau.

Massicotte a aussi été considéré aux titres de meilleur frappeur et de joueur le plus utile. Vincent Ouellette a été finaliste pour le prix du retour de l’année, alors que Shawn Smith a été finaliste comme meilleur joueur de premier but.

«On constate notre profondeur, avec plusieurs joueurs différents en lice. Grâce à eux, nous avons terminé au 2e rang, tant pour la meilleure moyenne collective au bâton, que pour la meilleure moyenne défensive».

Repêchage varié

Le repêchage junior annuel de la LBMQ a aussi eu lieu à Montréal. Les Cardinaux ont enrôlé trois voltigeurs, trois lanceurs et un joueur d’intérieur. Certains éléments peuvent évoluer à des positions multiples.

Les joueurs recrutés par Saint-Jérôme se nomment: Louis-Philippe Pelletier (1ère ronde, 2e rang, voltigeur, Orioles), Shawn Beaulieu (1ère ronde, 9e rang, voltigeur, 3e but, Orioles), Francis Gendron (2e ronde, 9e rang, arrêt-court, Bisons), Jonathan Duforest (3e ronde, 7 rang, voltigeur et receveur, Aigles), Manuel Laflamme (3e ronde, 8e rang, lanceur, Hull-Volants), Julien Cyr (4e ronde, 4e rang, lanceur, Bisons), Mathieu Beauchamps (5e ronde, 4e rang, lanceur, Orioles).

«Si Pelletier est une valeur assurée, Beaulieu représente notre carte cachée. Il était aussi épié par Saint-Jean. À l’arrêt-court, Gendron nous offrira de la relève à moyen terme. Francis a laissé savoir qu’il voulait prendre une année de congé. Voilà pourquoi il est sorti aussi tard en 2e ronde. Duforest, lui, est fait dans le moule de Mark Nadler. Il fonce toujours», a expliqué Rousseau.

«Laflamme a parlé d’une année de transition, mais il est prêt à venir ici. C’est un lanceur dominant. Cyr évolue dans la NCAA. Quant à lui, Beauchamps peut devenir un élément essentiel en relève», a prévu Rousseau. Dans ses choix, François Rousseau a été épaulé par un adjoint spécial, à Montréal.

«Nous avons pu repêcher tous les joueurs que nous avions sur notre liste. Un grand merci à notre adjoint spécial, Samuel Savoie, un grand observateur, qui a contacté les joueurs désirés avant et après le repêchage. Nous sommes allés chercher des lanceurs qui représentent des projets à développer à moyen terme».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de