Les archives de Jacques Grand'Maison seront entre bonnes mains

Photo de France Poirier
Par France Poirier
Les archives de Jacques Grand'Maison seront entre bonnes mains
Linda Rivest

SAINT-JÉRÔME. La Société d’histoire de la Rivière-du-Nord (SHRDN) a acquis les archives du regretté prêtre et sociologue Jacques Grand’Maison.

Les archives personnelles de Jacques Grand’Maison seront maintenant accessibles aux chercheurs et au grand public. Les précieux documents ont été officiellement remis à la Société d’histoire de la Rivière-du-Nord, le 13 septembre, par Mgr Pierre Morissette, évêque du diocèse de Saint-Jérôme où a œuvré toute sa vie Mgr Grand’Maison.

«Les archives seront mieux conservées et mises en valeur par la Société d’histoire de la Rivière-du-Nord et je suis certain que le chanoine Grand’Maison serait heureux de ce transfert parce que ses archives vont demeurer à Saint-Jérôme, où il a passé toute sa vie», a exprimé Mgr Pierre Morissette.

«Une grande fierté d’accueillir le fonds d’archives de ce grand Jérômien. Sans le soutien de la Ville de Saint-Jérôme, nous ne pourrions pas offrir ce service aux citoyens et les fonds d’archives ne seraient  pas disponibles dans la région», a ajouté Suzanne Marcotte, présidente de la SHRDN. Décédé en novembre 2016 à l’âge de 84 ans, Jacques Grand’Maison s’est beaucoup impliqué dans sa communauté. Dans les années soixante, il a été très actif auprès des travailleurs alors que sévissait une crise dans le milieu ouvrier jérômien. En plus de son implication auprès des travailleurs, il a mené une brillante carrière universitaire. En cinquante ans, il a écrit une cinquantaine d’ouvrages sur la société québécoise.

Un vaste héritage

Il laisse un précieux héritage à la communauté jérômienne et québécoise. Ses archives personnelles consistent en une centaine de photos, quelques entrevues filées ainsi qu’une vingtaine de boîtes de documents textuels comprenant, entre autres, de la correspondance, des textes de conférences, des rapports de recherche, des coupures de presse, des manuscrits de certains de ses livres et de sa thèse de doctorat.

En tant que centre d’archives privées agréés par la Bibliothèque et Archives nationales du Québec, la SHRDN s’occupera de classer et de mettre en valeur ces documents qui demeureront ainsi dans la région d’origine de Mgr Grand’Maison et pourront y être consultés.

 

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments