Le Parti conservateur annonce sa candidate dans Rivière-du-Nord

Par Simon Cordeau
Le Parti conservateur annonce sa candidate dans Rivière-du-Nord

Patricia Morrissette portera les couleurs du Parti conservateur du Canada (PCC) dans la circonscription de Rivière-du-Nord, si des élections fédérales étaient déclenchées.

C’est Richard Martel, député de Chicoutimi-Le-Fjord et lieutenant politique pour le Québec, qui en a fait l’annonce lors d’une conférence Zoom, jeudi. « C’est une femme de terrain, qui connecte avec les gens. Elle a une expérience de vie enrichissante, et elle est au courant des enjeux de la circonscription. » Le député conservateur n’a pas tari d’éloges pour présenter la nouvelle candidate, la qualifiant de forte, de déterminée, de fonceuse, et soulignant qu’elle est très travaillante.

Mère de trois enfants, Mme Morrissette est native de Prévost. « J’ai eu une enfance difficile. J’ai connu une pauvreté extrême. Cela a fait de moi une femme forte, déterminée, fonceuse. Cela m’a permis de devenir la femme que je suis », a-t-elle révélé durant l’annonce de sa candidature.

Elle a débuté dans le monde politique en Estrie, dans l’équipe de Karine Vallières, députée provinciale libérale de Richmond de 2012 à 2018. Mme Morrissette s’est jointe aux rangs du Parti conservateur du Canada en 2017, où elle a occupé le poste de présidente dans deux comtés. Elle est revenue dans la région des Laurentides depuis un an, s’installant à Saint-Canut, mais elle compte déménager dans sa circonscription, à Saint-Jérôme, dans les prochains mois.

 

Prête pour une campagne électorale

« Je suis très fière de faire la campagne aux côtés de Richard Martel. C’est un honneur aussi d’être avec le Parti conservateur », a indiqué la candidate. Elle a aussi souligné sa confiance en son chef actuel, Erin O’Toole. « Pour moi, c’est clair, on s’en va vers la victoire! »

Pourtant, le défi à relever est imposant. Son adversaire Rhéal Fortin, député de la circonscription pour le Bloc québécois depuis 2015, a remporté l’élection de 2019 avec 52 % des voix. La candidate conservatrice, l’olympienne Sylvie Fréchette, était arrivée troisième avec 11,9 % des voix.

Mais cela ne semble pas intimider Mme Morrissette. « J’ai confiance. Je vais travailler fort et donner mon 100 %, en rencontrant les gens, en leur parlant. Avec notre chef et notre équipe, oui j’ai confiance », a-t-elle affirmé. Elle souhaite aider les familles du comté, touchés par la pandémie, et sa priorité est de faire en sorte que ceux-ci aient plus d’argent dans leurs poches. La relance économique après la pandémie est aussi au cœur de ses préoccupations.

M. Martel est également confiant que le Parti conservateur parviendra à faire des gains dans les Laurentides, grâce à leur chef Erin O’Toole. « Effectivement, c’est l’homme de la situation présentement. On a le droit d’être optimistes! »

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments