Le «Nique à feu»: Soirée souper-spectacle au profit de trois oeuvres caritatives

Par Luc Robert
Le «Nique à feu»: Soirée souper-spectacle au profit de trois oeuvres caritatives
Posté au centre avec son gilet de Gary Carter, Patrick Beauséjour présentera samedi soir son «Nique à Feu» à 20h. (Photo : Courtoisie )

La mythique salle de la cabane à sucre Bouvrette, du secteur Saint-Antoine, sera le théâtre d’une soirée bénéfice au profit de trois œuvres de bienfaisance de la région des Laurentides, ce samedi soir 1er février.

Ainsi, le fondation Jérémie Paradis (fournitures sportives pour jeunes sportifs défavorisés), l’organisme le Relais pour la vie (prévention du cancer), ainsi que le mouvement Personne d’abord (amélioration de la qualité de vie des personnes vivant avec une déficience intellectuelle») ont été ciblé par Patrick Beauséjour, lors de son «one man show» jérômien, qui débutera à 20h.

«Ce sont des causes qui me tiennent à cœur. Nous avons environ la moitié des 250 places de vendues. On présente le spectacle à 20h, mais les gens peuvent aussi profiter de la formule repas en arrivant plus tôt. Nous offrons un buffet comprenant pitas, tacos et gyros à volonté. Les profits dégagés iront à ces orgnismes et ce sont des bonnes causes», a souligné le raconteur sportif.

Spectacle modifié

À son deuxième spectacle, dans la peau de son personnage «Barbu de ville», Patrick Beauséjour a remanié l’horaire de ses récits.

«Ça sera différent de celui tenu à Lachute. Il y aura certains textes ajoutés et ciblés. J’aime l’interaction avec le public, de sorte que j’ajouterai aussi des improvisations de mon cru. Émotions, rires et réflexions seront aux rendez-vous : gens de Sainte-Sophie, venez nous voir : on va parler de vous !», a-t-il promis sarcastiquement.

Appel aux motoneigistes

En cette période hivernale, Patrick Beauséjour invite les adeptes du «ski-doo» à venir savourer ses monologues et chansons.

«Ça sera un spectacle différent des soirée humoristiques habituelles. Je n’ai pas peur d’employer un langage de la masse, avec mes tripes, pour expliquer le contexte d’histoires que j’ai vécues. L’introduction du show a été confiée à Robert Simard, un vieux pote de Saint-André, leader de son groupe Henri Band. Par ailleurs, après une belle journée sur les sentiers, motoneigistes, venez vous détendre à m’écouter, tout en mangeant au buffet à volonté».

Alex le barbier, de Sainte-Sophie, sera sur les lieux pour huiler des barbes. Un kiosque de t-shirts et de produits dérivés sera aussi édifié sur les lieux.

«Ma santé va mieux, la popularité du Barbu de ville est en progression grâce à TVA-Sports et mon spectacle est mieux cadré après un essai. Je continue ma mission de raconteur de la vie».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de