Le deuil, 30 ans plus tard

Photo de Redaction Journal
Par Redaction Journal
Le deuil, 30 ans plus tard
Martine Deschambault, animatrice et consultante en relations humaines, est avec Nicole Bélisle Major, qui fera un témoignage lors de la conférence Le deuil, 30 ans plus tard. (Photo : Courtoisie)

Comment être heureux à nouveau

Françoise Le Guen – Deux Colombanoises, Martine Deschambault et Nicole Major, présenteront la conférence Le deuil, 30 ans plus tard, le 9 avril, à la bibliothèque.
Nicole Major y parlera du processus de deuil à la suite de la perte d’un fils de 16 ans en 1988. Surtout, elle souhaite venir en aide à d’autres mamans en partageant son expérience de vie qui prouve qu’il est possible d’être heureux à nouveau.
Martine Deschambault et Nicole Major se connaissent depuis longtemps. Elles ont travaillé ensemble sur la conférence. « Nicole Major voulait partager son expérience. Raconter ce qui s’est passé au fil de ses 30 ans années. Donner l’espoir de continuer d’aller plus loin ».
La conférence comportera trois parties. La première, Les souvenirs (avant son départ) nous gardent en vie. La deuxième, La peine et la souffrance nous font grandir et enfin, Quand l’art guérit. « Nicole est une artiste, elle enseigne la peinture. Elle parlera de la façon dont elle a repris le cours de sa vie au fil de ses toiles et comment redonner un sens à sa vie. Aujourd’hui c’est une femme épanouie ». Elle expliquera aussi comment la vie lui a appris plusieurs choses à partir de ce deuil. « On va parler de la peine et de la souffrance.
On sait que la mort fait partie de la vie. Le deuil est un processus guérisseur qui nous permet de réparer, de continuer, ne pas rester dans nos peines. C’est aussi rendre un hommage à son fils »
Conférence le mardi 9 avril à 19 h à la bibliothèque de Saint-Colomban.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de