Le conseiller Xavier-Antoine Lalande invité à démissionner

Le conseiller Xavier-Antoine Lalande invité à démissionner

SAINT-COLOMBAN. Le conseiller municipal de la Ville de Saint-Colomban, Xavier-Antoine Lalande, est invité à démissionner de son poste de conseiller municipal pour conflit d’intérêts et inconduite

« À la suite de profondes réflexions avec les conseillers municipaux François Boyer, Steve Gagnon et Stéphanie Tremblay, de même que de sérieuses recherches dans les dispositions légales encadrant le rôle d’élu, suivant nos engagements, nous sommes arrivés à la conclusion que nous n’avions d’autres alternatives que de demander au conseiller municipal Xavier-Antoine Lalande de quitter son poste d’élu pour une sérieuse apparence de conflit d’intérêts et d’inconduite », a déclaré le maire de Saint-Colomban, Jean Dumais, lors d’une conférence de presse ce matin.

 Selon ce dernier, Monsieur Lalande, conseiller élu du district 6, serait intervenu à plus d’une reprise concernant une décision administrative du conseil en évoquant les conditions de travail des employés de la Ville et plus spécifiquement celles touchant un membre de sa famille. « Ce faisant, il aurait d’abord transgressé le code de déontologie encadrant le conseil municipal, en plus de transgresser les valeurs fondamentales de transparence et d’intégrité qui nous ont menées à l’hôtel de ville, notre équipe et lui » , soutient le maire.

M. Dumais nous confirme que des mises en garde et des rappels à l’ordre ont été faits au conseiller Lalande. « Malheureusement, il en a fait fi et a continué à prendre parti sur des questions salariales liées à un de ses ascendants à l’emploi de la Ville », explique le maire de Saint-Colomban. D’autant qu’Option Citoyenne-Équipe Jean Dumais défend les valeurs de respect, de transparence et d’intégrité.

Rappelons qu’en ce qu’concerne la démocratie municipale et la gestion de la ville le parti du maire affirmait déjà pendant sa campagne électorale appliquer un code d’éthique et de déontologie en appliquant des règles strictes et transparentes afin d’éliminer tous conflits d’intérêts, le trafic d’influence et les abus de pouvoir au sein de la gestion municipale.

En adéquation avec ces valeurs, le maire de Saint-Colomban et ses trois conseillers se voient dans l’obligation de demander au conseiller de démissionner de son poste et des comités ou organismes dans lesquels il est engagé au nom de notre Ville. « Nous vous annonçons par ailleurs qu’une plainte formelle sera déposée à l’instance appropriée», conclut par ailleurs le maire.

La conseillère Julie Deslauriers et le conseiller Éric Milot n’ont pas encore été entendus sur la question nous dit Jean Dumais.

« Je n’ai absolument rien à me reprocher. Je ne démissionnerai pas, ni comme élu du district 6, ni au sein du parti », répond  Xavier-Antoine Lalande,  par voie de communiqué.

Le conseiller rappelle que le conflit fait suite à l’embauche, peu après l’arrivée au pouvoir du parti, d’une conseillère stratégique en communication et en relation avec les citoyens pour la municipalité.

Selon lui,  la description de tâches ne semblait pas correspondre au salaire octroyé.

« Ma position invite à une rigueur salariale, pour éviter une inflation salariale chez les cadres municipaux et pour assurer une saine gestion des fonds publics. On est très loin du conflit d’intérêts », soutient M. Lalande.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments