Le Coffret en aide aux nouveaux arrivants

par Ève Ménard
Le Coffret en aide aux nouveaux arrivants
Des jeunes réfugiés avec des Québécois. (Photo : Stéphane Leblanc )

Portrait d’un organisme de la région

Fondé en 1991 par Line Chaloux, Le Coffret continue depuis 28 ans à soutenir l’intégration et l’installation des nouveaux arrivants dans la région des Laurentides. Près de 260 bénévoles s’y impliquent et au cours de la dernière année, l’organisme a réalisé près de 20 000 interventions auprès de la clientèle immigrante.

 

Aider, éduquer, sensibiliser

« Dans un premier temps, on les aide à se trouver un logement. On les aide à s’inscrire au niveau administratif, dans le système du gouvernement au niveau de la carte d’assurance maladie, la carte d’assurance sociale et les allocations familiales. On va jusqu’à inscrire les enfants à l’école et aussi les parents et les adultes en francisation. », m’explique la directrice générale.

Il s’agit depuis toujours d’une vocation pour madame Chaloux, qui reçoit à travers son organisme, des immigrants et des réfugiés qui proviennent des camps et des zones de guerre: « J’ai décidé de travailler dans ce domaine-là parce que je considère que les réfugiés font partie des personnes les plus démunies de la planète. Quand des personnes n’ont même plus de toit, de pays et d’entité, ce sont vraiment les personnes les plus démunies sur la planète. »

Par ailleurs, il est aussi important pour l’organisme de sensibiliser la population à la réalité des immigrants. Pour se faire, Line Chaloux m’explique que de nombreuses conférences sont offertes auprès des institutions d’enseignement ou encore des formations sont données auprès de fonctionnaires du réseau de la santé, de l’éducation, du service de police et de la DPJ. Ces initiatives, selon la directrice, font une énorme différence sur la perception des gens par rapport aux nouveaux arrivants.

Festivités de Noël

Avec le temps des fêtes qui approche, le Coffret planifie deux belles activités pour souligner la fin de l’année. Tout d’abord, Line Chaloux m’explique que tous les samedis, de l’aide au devoir est offerte aux enfants immigrants dont les parents ont de la difficulté à les aider dans leurs études. Chaque semaine, les bénévoles se mobilisent donc pour venir en aide à une cinquantaine de jeunes. « Le dernier samedi de l’aide au devoir, le 19 décembre, il va y avoir une grosse fête pour tous ces enfants-là, pour les remercier des efforts qu’ils font dans leur intégration. », souligne fièrement la directrice.

Ensuite, le 21 décembre, un dîner de Noël qui accueillera plus de 500 personnes sera organisé avec aussi le Book Humanitaire et la communauté Sant’Egidio. Il s’agit d’un repas pour permettre aux personnes démunies de la région de souligner Noël de belle façon.

« Présentement on voit sur la planète le nombre de réfugiés qui augmente sans cesse. On aimerait avoir un couloir humanitaire pour soutenir encore plus de familles de réfugiés. », conclut Line Chaloux au sujet des objectifs des prochaines années.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de