Le club des Godasses du Nord craint de disparaître à moyen terme

Par Luc Robert
Le club des Godasses du Nord craint de disparaître à moyen terme
Le Complexe multisports de Saint-Jérôme, en construction. (Photo : Luc Robert)

Le club de course des Godasses du Nord, qui inclut des sportifs débutants jusqu’aux rangs experts, craint de disparaître, car il n’a presque plus d’endroits où pratiquer sa discipline.

Pour l’entraîneure-adjointe Isabelle Auger, une annonce passée des autorités jérômiennes s’est transformée en citrouille. « Il y a sept ans, l’ancien maire Stéphane Maher a invité divers groupes à formuler leurs demandes. Nous avons souhaité une piste, juste à deux couloirs, qui nous permettraient de courir le soir. Il nous a dit que les plans seraient retardés pour inclure un tracé intérieur de course, au futur Complexe multisports », s’est-elle souvenue.

Or, les choses ne se sont pas passées comme souhaité. « En mars 2021, c’est sa 2e successeure, Mme Janice Bélair-Rolland, qui a eu l’odieux de nous annoncer qu’il n’y aura pas de piste intérieure, que ça coûterait trop cher. Les deux bras nous sont tombés. Un anneau, même pas aux standards reconnus, aurait fait l’affaire », a-t-elle plaidé.

Vérification faite auprès du Service des communications de la Ville de Saint-Jérôme, une piste de course ne figure pas aux plans. « Il n’y aura pas de gymnase au sein de la bâtisse, mais un terrain de gazon synthétique multi-usage. Plusieurs activités y seront possibles, comme le flag football, le soccer, le football, le baseball, la course, etc. Il sera également possible de faire des appariements pour la course à pied (cônes, etc.), mais il n’y aura pas de piste dédiée à l’athlétisme, en raison des coûts », a confirmé la directrice, Mme Valérie Sauvé.

Mme Auger sait cependant que la mairesse Bélair-Rolland considère une alternative. « Elle a parlé d’une possible piste à l’IRS (ex-aréna Melançon). Est-ce que ça conviendra ? Le plancher est en ciment et en tuiles. Ça serait glissant. Et si on court sur la mezzanine, dans les coins, le corridor est simple et causerait des embouteillages », a jonglé tout haut, Mme Auger.

Pour sa part, le candidat à la mairie et ex-président de la Commission des sports, Marc Bourcier, a émis la possibilité suivante. « Ça risque de ne pas être l’idéal, avec quatre terrains intérieurs à pointes carrées (au Centre multisports), mais il y aura sûrement moyen de leur dédier un couloir. On pense déjà à un éventuel couloir de marche intérieure ou course, effectuant le contour des terrains », a-t-il planifié.

La Ville a tenté de répondre au plus grand nombre de besoins, assure-t-on. « Les usages retenus pour cette nouvelle infrastructure sont issus du Plan directeur du quartier des sports, qui a fait l’objet de consultations auprès d’une trentaine d’organismes partenaires. Nous travaillons présentement sur le plan de mise en oeuvre du complexe, qui inclura un projet de programmation établi afin de satisfaire le plus grand nombre d’organismes et d’usagers du milieu », a poursuivi Mme Sauvé.

La livraison du complexe est toujours prévue en décembre 2022. L’aménagement intérieur risque de repousser son ouverture officielle à mars 2023.

« Pas de piste = pas de club des Godasses à moyen terme. Même à l’extérieur, si on ne peut plus courir au Lac Jérôme, ni à la Poly, où irons-nous avec une centaine de coureurs à la fois ? », a terminé Mme Auger.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments