L’art de dormir dehors sous zéro

par Sandra Mathieu
L’art de dormir dehors sous zéro

Pour ceux qui n’ont jamais tenter l’expérience du camping hivernal, dormir dehors sous zéro peut sembler déroutant et inaccessible, mais avec le bon équipement, une planification adéquate et quelques connaissances de base, on peut y prendre goût rapidement! Oserez-vous?

L’emplacement

Si on s’initie pour la première fois au camping d’hiver, l’idéal est de choisir un endroit accessible près de la maison, voire même dans la cour arrière. De cette façon, s’il arrive un pépin et/ou si on réalise qu’on n’était pas 100 % prêt, on peut facilement entrer à l’intérieur et repenser sa stratégie pour un deuxième essai ultérieurement. Si on décide d’explorer un peu plus loin, il est sage de ne pas trop s’isoler et d’aviser famille ou amis de notre projet.

L’abri et l’équipement

Pour une première expérience, on peut opter tout simplement pour la tente. L’important c’est de choisir un bon tapis de sol en evazote pour s’isoler du froid de la neige et un sac de couchage adéquat. La location peut être une bonne idée avant d’investir d’importantes sommes sans savoir si on aura un coup de cœur pour l’activité. Un petit truc pour les enfants, si le sac de couchage est trop long, on serre le bout avec une corde ou un élastique pour optimiser la chaleur. On peut se débrouiller en utilisant deux sacs de couchage d’été ou 3 saisons, un dans l’autre.

Une autre option peut être de creuser dans la neige environ 30 cm et installer une bâche au dessus en guise de toiture ou encore construire un quinzee (grosse butte de neige durcie dans laquelle on creuse un espace pour dormir), par contre cette technique demande beaucoup plus de temps et de connaissances. Informez-vous auprès d’un pro avant de choisir cet abri.

La cuisson

Pour la cuisson, on privilégie les réchauds au Naphte qui conviennent mieux aux températures froides. Idéalement, on utilise de petits gants en laine pour manipuler tout type de réchauds l’hiver. On évite les mélanges gazeux (exemple : propane/butane), parce qu’ils gèlent.

Les vêtements

Si on arrive d’une balade en ski ou en raquette, il est fortement suggéré de rapidement se vêtir d’un manteau en duvet pour garder sa chaleur pendant qu’on monte le camp. Idéalement, on se couche avec des vêtements secs différents de ceux que l’on a portés durant la journée. On peut aussi dormir avec une cagoule fine et un capuchon pour ne pas perdre de chaleur par la tête (en plus du sac de couchage de type Momie qui enveloppe la tête).

La nourriture

La planification alimentaire est la clé. On évite les aliments qui contiennent de l’eau car ils gèleront et seront impossibles à manger! Vous avez un doute, mettez des aliments au congélateur avant de partir et voyez si vous pouvez les consommer.

Les plus de l’expérience hivernale

Les avantages du camping d’hiver sont nombreux : pas de moustique, accès illimité à l’eau (en faisant fondre de la neige ou de la glace), possibilités infinies au niveau de l’ameublement temporaire : chaises, tables, comptoir et même bécosse… Et bien sûr la fierté de raconter qu’on a dormi dehors sous zéro!

Accessoires indispensables

La pelle, briquet ou allumettes, la lampe frontale (en gardant les batteries au chaud près du corps), le réchaud, un thermos, la bouteille à pipi (bien identifiée), l’urinoir portatif (pour les filles), l’isolant pour la bouteille d’eau et les mouflons pour des pieds bien au chaud sont autant d’accessoires qui vous serviront à coup sûr et qui amélioreront l’expérience.

Un autre must est sans conteste d’installer juste avant le dodo une bouteille d’eau bouillante dans un isolant aux pieds ou collée sur la poitrine pour dormir au chaud. L’effet dure plusieurs heures.

Bon camping d’hiver!

Découvrez tous les sites

(F. L. G.) Les Refuges Perchés Mont-Tremblant : les maisons dans les arbres. Pour ceux qui souhaiteraient faire du camping en hauteur, il s’agit de Glamping dans les arbres.

Parc du Mont-Tremblant : le camping d’hiver se trouve dans le secteur de la Diable et peut accueillir des groupes de 25 personnes maximum.

Cabane dans les arbres le Hibou : la cabane est une maison dans les arbres sur pilotis dans la foret, à 18 pieds de haut, à Wentworth-Nord . En louant une cabane vous aurez aussi accès au spa extérieur et sauna Finlandais.

Camping du Domaine Lausanne : le camping situé à Ste-Agathe-des-Monts propose maintenant le Centre de plein air L’Expérience Boréale. Plusieurs prêt-à-camper sont disponibles à la réservation pour la saison hivernale.

Plein air Saint-Adolphe-d’Howard : location d’unités de prêt-à-camper (4 saisons) avec la yourte et la tente Glamp.

Les Refuges Perchés : à Saint-Faustin-Lac-Carré, vivez une expé- rience de prêt-à-camper au bord de l’eau dans un parc protégé, près de Mont-Tremblant. Les refuges 4 saisons peuvent accueillir jusqu’à six personnes.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de