La Villa Soleil solidaire

Le mercredi 24 septembre, au Pavillon Sainte-Marie et au CHSLD Villa Soleil, de Saint-Jérôme, les travailleurs portaient un foulard qui annoncait leur état d’esprit : Question de Respect. Suite à une restructuration du personnel du CHSLD Marie-Victorin par le Groupe Champlain, la Villa Soleil soutient le centre, ayant vécu une expérience similaire l’an dernier.

Les travailleurs des établissements du Groupe Champlain membres du Syndicat québécois des employées et employés de service, section locale 298 (FTQ), font augmenter la tension d’un cran en affichant ouvertement leur mécontentement face à l’attitude qu’ils qualifient de « méprisante et insolente » de leur employeur.

Mise en contexte

Rappelons que le Groupe Champlain, une chaîne de résidences pour personnes âgées, a entrepris une restructuration de ses services dans son plus gros établissement, le CHSLD Marie-Victorin, à Montréal. « On a vécu la même chose qu’eux l’an dernier. Pour que le personnel ne soit pas perdant, nous avons dû aller en arbitrage. Dans notre cas, le problème est réglé, mais nous les soutenons et demandons le respect. », explique Johanne Gariépy, présidente du Syndicat de la Villa Soleil.

Les membres du SQEES-298 (FTQ) affirment que dans le cas du CHSLD Champlain – Marie-Victorin, à Montréal, « le Groupe Champlain veut abolir des postes à temps plein pour les remplacer par des postes à temps partiel. Il veut également contraindre les employés à se conformer à une nouvelle organisation du travail qui met de côté le respect de l’ancienneté dans les affectations de postes et le choix des vacances. »

Tandis que Jeannine Vincent, directrice des ressources humaines du Groupe Champlain souligne ceci: «Aucune personne qui travaille actuellement à temps plein ne tombera à temps partiel. Il s’agit simplement de stabiliser les gens dans leurs fonctions. Nous voulons la meilleure qualité de soins pour nos résidents et nous tenons à leur offrir une stabilité et un lien de confiance. »

Les négociations se poursuivent pour trouver un terrain d’entente.

Le syndicat

Le SQEES-298 (FTQ) représente plus de 20 000 membres partout au Québec, dont près de 1 400 dans les établissements du Groupe Champlain, principalement dans le secteur de la santé et des services sociaux. Il est affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, la plus grande centrale syndicale québécoise, avec plus d’un demi-million de membres.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de