La tradition gagnante des Panthères célébrée à nouveau

Par Luc Robert
La tradition gagnante des Panthères célébrée à nouveau
Le directeur-gérant Maurice Laroche se souvient avec joie du triomphe de 2001. (Photo : Luc Robert)

Les Panthères de Saint-Jérôme célèbrent ce printemps le 20e anniversaire de leur conquête de la Coupe Fred Page, survenue à Coaticook.

La formation du duo composé de Maurice (directeur-gérant) et de Michel (entraîneur-chef) Laroche avait tout d’abord connu une saison régulière de 30 victoires, 15 défaites régulières et 4 défaites en prolongation, avant de hisser les voiles en séries éliminatoires.

« Nous avions une équipe équilibrée, qui misait sur un big tree : l’attaquant Dominic Léveillé, le défenseur Jean-Luc Legault et le gardien Mathieu Poitras. Nous étions parmi les formations dominantes de la ligue. Même avec un retard de 2 buts en 3e période, nous revenions régulièrement gagner des parties », s’est remémoré le Lafontainois Maurice Laroche.

Parcours impressionnant

Les Panthères ont tout d’abord remporté les honneurs des éliminatoires de la LHJAAAQ : en 1ère ronde (quarts de finale), ils ont disposé des Dragons de Saint-Hyacinthe 4 gains à 0. En demi-finale, ils ont sorti les Frontaliers de Coaticook 4 victoires à 1. En finale, c’était le tour des Éperviers de Contrecoeur de hisser le drapeau blanc en 5 matchs. Les hommes de Michel Laroche remportaient ainsi la Coupe du Président, emblème des Champions de la LHJAAAQ.

« J’avais Michel à l’œil depuis qu’il coachait les Sélects midgets AA. Mon petit-cousin (2e génération) a répondu à l’appel, en menant les jeunes de main de maître », a poursuivi Maurice Laroche.

Coupe Fred Pagé

L’odyssée jérômienne s’est poursuivie à Coaticook, où les félins ont représenté la LHJAAAQ au tournoi de la Coupe Fred Page en Estrie, avec les Frontaliers comme club hôte.

À ce Championnat de l’Est du Canada, tenu du 22 au 29 avril 2001, les Panthères ont défait les Bulldogs d’Antigonish (Champions des Maritimes), en lever de rideau, à cause de leur indiscipline. Ils ont ensuite pris la mesure des Colts de Cornwall (LHJCO) 4-3. Puis, les Jérômiens ont doublé les Frontaliers de Coaticook, 6 à 3, passant ainsi directement en grande finale contre les Colts.

Après deux périodes de prolongation, Simon Bélanger déjoua le gardien adverse et procura aux Panthères la victoire finale. La grande vedette de la partie fut sans contredit le gardien Mathieu Poitras, qui a repoussé 62 des 65 lancers adverses. À ce jour, ce fut l’unique conquête de la Coupe Fred Page des félins. Durant les 3 années suivantes, Mathieu Poitras défenda la cage des Huskies de Rouyn-Noranda, dans la LHJMQ.

« On a fait la preuve qu’on pouvait gagner avec des joueurs et du personnel de la place. Personnellement, ça a été la plus grande fierté de mon parcours, après avoir commencé à 17 ans à gérer des équipes aux loisirs de Lafontaine. J’avais gravi les échelons, de représentant des Panthères à la ligue, à gérant des opérations, avant de devenir copropriétaire et directeur-gérant du club. »

Maurice Laroche faisait partie du « groupe des 5 » propriétaires, composé de Paul Pilon, de Réjean Raymond, Paul-André Gingras et du député Paul-André Forget. Le groupe s’était porté acquéreur de la franchise de Louiseville, alors propriété du Lavalois Laurent Boulanger.

« On s’est ensuite présenté au Championnat national junior A (équivalent du jr AAA ailleurs au pays), à Flin-Flon, au Manitoba. Mais les autres formations étaient remplies de gros joueurs de 20 ans, qui auraient tous pu jouer dans le junior majeur. »

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Benoit Mousseau
Benoit Mousseau
26 days ago

Les Panthères avaient tout une équipe sur la glace et en dehors de la glace à l’époque. Mais pour remporter la fameuse finale de la Coupe Banque Royale, le même problème qu’aujourd’hui existe toujours. Le nombre de joueurs de 20 ans et comme on dit : Le « Boeuf de l’Ouest aussi!