« La survie des journaux est une priorité claire » – Le ministre Pablo Rodriguez

Photo de France Poirier
Par France Poirier
« La survie des journaux est une priorité claire » – Le ministre Pablo Rodriguez
Le Ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme Pablo Rodriguez (Photo : France Poirier)

Supplément Journal Le Nord
32 + 1 » Sur les rails de l’économie locale «

 

Ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme

Rencontré lors d’une visite à Saint-Jérôme, le nouveau ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, Pablo Rodriguez a accepté de nous parler de la pression que vivent les médias traditionnels dans l’ère numérique.

« Je suis très conscient des grands défis que doivent rencontrer les journaux de la presse écrite. C’est pour moi une priorité claire. J’en ai discuté avec le premier ministre et son cabinet. C’est pour cette raison que j’ai débloqué 50 M$ sur cinq ans pour les soutenir », souligne le ministre.

Son équipe est en train de travailler sur ce dossier pour déterminer comment seront réparties ces sommes. « Nous explorons d’autres possibilités en publicité ou en crédit d’impôt. Nous allons apporter nos suggestions mais au bout du compte ce sera le ministre des finances qui va décider », soutient le ministre.

« Je suis conscient que des journaux ferment presque tous les jours parce qu’il y a une migration de la publicité vers les plateformes numériques. Il faut établir une stratégie globale », ajoute M. Rodriguez.

Il souligne que les journaux locaux et régionaux jouent un rôle fondamental particulièrement auprès des communautés qu’ils desservent, ils sont des piliers de la démocratie. Il faut diffuser une information qui soit pertinente, qui soit neutre, non biaisée et éviter les « fake news ».

En 2018, il a été nommé ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme. Diplômé en administration des affaires, le ministre Rodriguez a entamé sa carrière dans le domaine du développement international pour le compte d’une ONG de Montréal. Dans ce rôle, il a été responsable de la gestion et de l’évaluation de projets de développement en Afrique, en Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Il a été élu une première fois en 2004, puis réélu en 2006 et 2008. Au cours de ces années, il a assumé de nombreux rôles importants, notamment ceux de président du Comité permanent sur les langues officielles ainsi que porte-parole en matière de culture, de langues officielles, de développement économique, de travaux publics et de services gouvernementaux et de la Francophonie. Il a également assuré la présidence du caucus du Québec durant plusieurs années.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de