La prévention porte fruit pour éviter d’attraper la Covid-19

Par Luc Robert
La prévention porte fruit pour éviter d’attraper la Covid-19
L'artilleur Jason Charron s'est réorienté vers la construction. (Photo : Kevin J. Raftery, LBJÉQ.)

Baseball junior élite

À la lumière de la possible propagation du coronavirus au baseball junior élite, l’ex-Jérômien Jason Charron croit avoir pris la bonne décision en préférant le marché du travail, à un retour sur la butte à sa dernière campagne d’éligibilité junior.

 

Le colosse de 22 ans a décidé de chausser ses bottines de travail, à l’été 2020, plutôt que de revenir avec les Bisons Desjardins de Saint-Eustache. Aucun cas n’est par ailleurs signalé avec la formation de Luc Desgroseilliers.

« La Covid n’est pas le seul facteur, mais elle a contribué à me faire tirer un trait sur ma carrière junior. J’aurais pu revenir comme joueur de 22 ans. La LBJEQ autorise les jeunes à jouer jusqu’à cet âge au baseball (alors que c’est 20 ans maximum au hockey). Je ne me voyais pas disputer une saison réduite à 20 parties, pas plus que voir l’arbitre du marbre se positionner derrière moi au monticule », a confié le droitier de
6 pieds et 203 livres.

L’artilleur n’a pas été surpris de la possible éclosion dans les autres divisions de la ligue, alors que de nombreux joueurs ont été testés ces derniers jours.

« Je n’ai pas peur du virus, car je travaille sur des chantiers de construction. Mais jouer dans un contexte de pandémie, ça ne me disait rien. J’ai vu que leur calendrier est suspendu temporairement. Je jase avec mes anciens coéquipiers. C’est plate pour eux. J’ai vécu cinq belles saisons à Saint-Eustache ».

La saison des Bisons Desjardins ne risque pas d’être compromise. Le calendrier devait régulier devait se terminer le 23 août, ce qui laisse la possibilité de déborder à l’automne.

Le bon choix

Jason Charron habite maintenant à Lachute. L’ancien étudiant de l’Académie Lafontaine voyage matin et soir vers la métropole québécoise.

« J’ai fréquenté un collège américain, au Nebraska. Quand j’arrêtais de jouer l’hiver, c’était très difficile de me remettre ensuite dans le bain, l’été au Québec. Je suis revenu sur terre et j’ai décidé de changer de métier, vers l’armature de béton ».

Est-ce que le frappeur gaucher rêve de poursuivre sa carrière au niveau senior élite ?

« Il n’y a pas eu d’approche. J’ai des amis chez les Cardinaux, en Samuel Savoie et Louis-Philippe Pelletier. Mais pas certain que ça me tenterait de revenir de Shawinigan ou de Thetford Mines à 2h am, pour me tirer du lit à 5h am ensuite. On a des chantiers à Montréal, Longueuil et Pointe-Claire ».

Une formation de la Ligue senior de la rive-nord évolue aussi au parc Richelieu de Lachute, dans son nouveau patelin.

« Je ne me vois pas jouer à la balle molle, ou dans un circuit senior récréatif. J’ai toujours joué au niveau compétitif, avec la coupe comme objectif des séries. Je ne suis pas du genre à jouer pour la caisse de bières (rires) ».

Celui qui peut aussi évoluer à l’avant-champ et comme voltigeur a eu un bon mot pour Dominic Dinelle, de Saint-Colomban, qui a vu à son développement, avec les ex-Tigers des Laurentides-Lanaudière. Il a notamment remporté l’or et l’argent, lors de tournois en France et en République dominicaine.

Jason Charron se débrouillait très bien à l’avant-champ, avec les Bisons Desjardins. Photo : Kevin J. Raftery, LBJÉQ.
Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Zut Auteurs de commentaires récents
  S'abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Zut
Guest
Zut

La covid-19 est une pandémie. Le SARS-COV-2 est une maladie.