La Compagnie électrique Lion dévoile son premier camion urbain

Photo de France Poirier
Par France Poirier
La Compagnie électrique Lion dévoile son premier camion urbain
Le camion a été dévoilé en grande pompe au CFTR. (Photo : France Poirier)

Première en Amérique du Nord

C’est en présence de nombreux dignitaires et invités que la Compagnie Électrique Lion a dévoilé, lundi matin, son premier camion urbain de classe 8 100 % électrique.

Son modèle LION8 à peine lancé, Lion peut déjà confirmer des acheteurs, signe qu’un camion urbain 100% électrique était attendu dans le marché. En effet, la Société des alcools du Québec a déjà passé une commande à l’entreprise québécoise innovante. D’autres entreprises ont également manifesté un intérêt sérieux envers cette nouvelle offre.

« La SAQ est fière d’être la première entreprise à mettre sur la route cette innovation québécoise. Cette acquisition s’inscrit tout à fait dans le volet développement durable de notre Plan stratégique qui prévoit la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre en transport », souligne Édith Walcott, directrice des centres de distributions de Montréal et Québec à la SAQ.

Le lancement avait lieu au Centre de formation du transport routier de Saint-Jérôme (CFTR) qui est un partenaire depuis des années. « La Commission scolaire investie dans la formation tant pour les chauffeurs que pour les mécaniciens dans l’entretien des véhicules électriques. « « Nous sommes fiers de faire le lancement dans nos locaux et de collaborer afin d’innover pour l’avenir », a ajouté la directrice générale de la Commission scolaire Rivière-du-Nord, Guylaine Desroches.

Dévoilement en grande pompe

L’honneur du dévoilement est revenu au tout nouvel ambassadeur de la compagnie Lion, Laurent Duvernay-Tardif, joueur de football des Chiefs de Kansas City de la ligue nationale de football, diplômé en médecine et président de la Fondation Laurent Duvernay-Tardif, qui utilisera notamment les autobus électriques LION pour effectuer sa tournée québécoise Bouger avec LDT! « Je suis heureux d’être ambassadeur de cette entreprise qui partage mes valeurs tant en lien avec la santé que l’environnement », a souligné Laurent Duvernay Tardif. Pour sa part le président de la Compagnie électrique Lion a parlé d’une belle association avec le footballeur. « C’est un poids lourd, il est agile, il parait bien, il est électrisant tout comme notre camion, mais notre camion coûte moins cher que Laurent », a lancé à la blague M. Bédard.

Ce dernier a hésité à parler du prix d’achat du camion préférant souligner l’économie d’énergie qui est de 80 % en comparaison au prix du diésel. « Le coût à l’achat est supérieur, mais il s’amortit plus rapidement », a-t-il souligné. Il a tout même parlé d’un coût variant entre 300 et 400 000 $.

« Nous sommes très fiers que La Compagnie Électrique Lion soit en mesure de commercialiser dès maintenant un camion urbain de classe 8, 100% électrique. Le savoir-faire de nos employés continue de m’impressionner jour après jour. Grâce à eux et à l’industrie qui nous appuie de façon concrète dans l’électrification des véhicules lourds, nous sommes en mesure de mettre sur la route ce que tout le monde croyait impossible! », Marc Bédard, président fondateur, La Compagnie Électrique Lion

Le génie entièrement québécois

Jusqu’à tout récemment, la possibilité d’un camion urbain de classe 8 100% électrique était encore un mythe dans le milieu. Un mythe que les experts de Lion rendent aujourd’hui réalité. Le Lion8 a été pensé, conçu et fabriqué pour l’électrique et offre une autonomie pouvant aller jusqu’à 400 kilomètres. De plus, l’élimination de la pollution sonore, l’optimisation de la visibilité ainsi que le rayon de braquage inégalé rendent le Lion8 des plus agréables à manœuvrer.

Par ailleurs, Lion a pu compter sur l’appui du gouvernement du Québec dans le développement de cette technologie novatrice. Le soutien du gouvernement envers ce projet mobilisateur découle du Point sur la situation économique et financière du 2 décembre 2014 et du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, financé à partir du Fonds vert.

« Aujourd’hui, nous sommes témoins de la réussite d’une entreprise québécoise avant-gardiste qui a su s’entourer d’une équipe de partenaires et de personnel tout aussi visionnaires. Quelle fierté d’avoir sur notre territoire une compagnie à la fine pointe de la technologie, dédiée à l’électrification des transports. L’environnement est un enjeu d’importance et chaque geste qui contribue à réduire l’empreinte écologique est encouragé. Je tiens à féliciter La Compagnie électrique Lion de présenter un camion 100% électrique », a ajouté Sylvie D’Amours, ministre responsable de la région des Laurentides.

Laurenti Duvernay-Tardif, Guylaine Desroches, le ministre Benoit Charrette, Édith Walcott, Marc Bédard, la ministre Sylvie D’Amours, le ministre Pierre Fitzgibbon, le député Youri Chassin et le député Claude Reid. PHOTO: France Poirier

 

Les avantages du Lion8 en bref

• Ne produit aucune émission de gaz à effet de serre (GES), alors que 40% des émissions de GES au Québec proviennent du transport, notamment du transport lourd.

• Est silencieux.

• Permet d’économiser jusqu’à 80% des coûts totaux d’énergie.

• Réduit de 60% les coûts de maintenance; la motorisation électrique du Lion8 est simple et contient peu de composantes, nécessitant ainsi très peu d’entretien.

• Le véhicule ne contient aucune huile, a très peu de composantes amovibles et a des freins qui durent plus longtemps grâce au freinage régénératif.

• Construit au Québec, sur mesure, conçu pour résister aux conditions météorologiques et routières de l’Amérique du Nord.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de