La Chambre de commerce dévoile ses grandes orientations

La Chambre de commerce dévoile ses grandes orientations

AFFAIRES. La Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Jérôme (CCISJ) a présenté ses grandes orientations pour la prochaine année qui sont de développer l’achat local, offrir davantage de formation et mettre l’accent sur les industries.

« Un de nos grands mandats pour les années à venir est de sensibiliser la population à l’achat local», a affirmé le président de la Chambre Denis Rocheleau devant les journalistes réunis au Ibiza Tapas Lounge, mercredi matin.

En septembre dernier, l’organisme a mis sur pied une campagne d’achat local. Cette initiative reviendra pour une deuxième édition l’automne prochain, promet le directeur général de la CCISJ, André Guillemette.

Cette campagne est axée sur les commerçants de Saint-Jérôme, mais qu’en est-il des industries ? La Chambre voudra les épauler en formant un comité industrie.

« Depuis fort longtemps, la Chambre de commerce ne s’est pas occupée des industries parce qu’on n’avait pas les effectifs nécessaires», reconnait M.Guillemette.

Par ailleurs, la Chambre veillera à donner davantage de formation aux gens d’affaires cette année.

« Nous avons assez d’événements de réseautage et nous n’en ajouterons pas. Toutefois, nous allons avoir plus de formation diversifiée ainsi que des diners et soupers-conférences», a souligné le directeur général.

Dans la même veine, celui-ci annonce qu’un diner du maire se tiendra annuellement au mois de mars. « Il viendra nous parler des grandes avenues de la Ville et nous donnera un ou deux scoops sur les projets majeurs».

Après la relance, le positionnement

L’organisme a connu des difficultés financières ces dernières années après avoir été victime d’une importante fraude il y a cinq ans.

La Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Jérôme n’est plus dans le rouge et prévoit avoir un fonds de roulement dans les prochaines années, assure toutefois André Guillemette.

« La relance est commencée depuis deux ans et maintenant on se repositionne. Nous voulons redonner à Saint-Jérôme son statut de capitale des Laurentides».

Le directeur général se réjouit de voir des gens d’affaires adhérer à la Chambre de commerce chaque semaine. Actuellement, l’organisme compte près de 400 membres.

La programmation officielle de la CCISJ sera dévoilée en juin.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de