Jouer dehors entre les saisons

Par Marie-Catherine Goudreau
Jouer dehors entre les saisons

Les températures chaudes et printanières sont fort agréables, mais elles amènent aussi avec elles la saison de la boue dans les sentiers ! Écrit avec l’aide de Dominique Hamel, amatrice de plein air.

Marcher avec des raquettes

La neige va dégeler moins rapidement sur les sentiers tapés avec des raquettes durant l’hiver. C’est la neige alentour du chemin qui va dégeler en premier, ce qui cause un débalancement. Si on marche à côté, les sentiers vont s’élargir, ce qui affectera la végétation et on se retrouvera avec des sentiers trop larges. L’érosion sera accélérée davantage si plusieurs personnes marchent sur ceux-ci.

Ainsi, pour éviter que les sentiers soient affectés et élargis, on recommande de marcher en raquettes ou avec des bottes de marche sur la partie enneigée. Les gens qui endommagent le plus les sentiers sont ceux qui viennent en petits souliers : ils ne veulent pas marcher dans la boue, donc pilent à côté de la trace. Pour les bénévoles, il est plus facile par la suite de remplir des trous qu’un espace de 3 mètres qui s’est créé. Et moins il y a de gens qui respectent les règles, plus les coûts de réparation sont grands. Donc certains parcs gratuits préfèrent fermer pour éviter le problème.

Les vieux sentiers des Pays d’en Haut

Dans les Pays d’en Haut, les sentiers sont souvent plus vieux et donc, pas vraiment adaptés aux pluies et encore moins aux changements climatiques. En effet, ce sont surtout des pistes qui vont en ligne droite au sommet, ce qui n’est pas très pratique lorsque le ruissellement arrive au printemps. Des rigoles se creusent alors et le sentier devient un ruisseau.

Dans les nouvelles normes pour la construction des sentiers, l’eau doit passer au travers des sentiers et non sur celui-ci. C’est d’ailleurs ce qui a été fait au Parc régional Val-David-Val-Morin. Sur un tronçon de 4 km, ils ont réaménagé les sentiers afin de s’adapter à la nouvelle réalité qu’imposent les changements climatiques. Une initiative qui a été un succès.

Fermer pour protéger

La plupart des sentiers fermeront tout simplement pendant environ 3 semaines dans le but de les protéger et de laisser passer la période de dégel. Certains parcs ont même déjà commencé à fermer leur accès aux randonneurs. C’est le cas notamment du réseau de sentiers de Morin-Heights, de certains secteurs du parc régional Val-David-Val-Morin et de la réserve naturelle Alfred-Kelly à Piedmont et Prévost. Quant au Parc du Mont Loup-Garou à Sainte-Adèle, il devrait fermer dans les prochains jours. Suivez les conditions de ces sentiers sur leur page Facebook qui sont régulièrement mises à jour.

En attendant…

Entre-temps, il est toujours possible de se mettre à la course à pied pour se préparer à l’été et se mettre en forme ! Aussi, sur le parc linéaire du P’tit Train du Nord, de la machinerie travaille actuellement à amincir la surface de glace afin d’accélérer la fonte sur certaines sections asphaltées de la piste. C’est une option qui peut être envisagée pour ceux qui aimeraient encore profiter des sorties en sentiers !

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments