Jolianne Guay se joindra aux Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick

Par Luc Robert
Jolianne Guay se joindra aux Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick
Jolianne Guay, en action avec les Nomades de Montmorency. (Photo : Nathalie Gagnon)

Basket-ball universitaire

 

Le Prévostoise Jolianne Guay a décroché une bourse d’études de trois années, avec la formation de basket-ball des Reds de UNB, de la ligue universitaire de l’Atlantique.

 

Celle qui évoluait avec les Nomades du Cégep Montmorency, à Laval, mettra maintenant son talent au profit de l’équipe basée à Fredericton, la capitale provinciale du N.-B.

« Lors d’un tournoi disputé à Québec, l’entraîneur des Reds, Jeff Speedy, est entré en contact avec mon entraîneur, afin de me rencontrer. Il m’a expliqué le fonctionnement de leur programme. À Noël 2018, j’ai visité le campus et j’ai assisté à une partie de ma future équipe. Ça m’a donné le goût de venir ici », s’est souvenue l’athlète de bientôt 20 ans.

De fil en aiguille, la jeune Guay a su que les Reds retenaient ses services. « Ils m’ont assuré d’une bourse scolaire pendant trois saisons, qu’ils pourraient prolonger à quatre ans selon mes notes. J’ai l’intention de maintenir de bons résultats scolaires. J’avoue que ce sera un défi, car je suis loin d’être bilingue parfaite. Au moins, j’aurai une coéquipière francophone à UNB qui vient de l’école Vanier, à Montréal. L’immersion complète en anglais va m’aider », a-t-elle prédit.

Observée par plusieurs

Jolianne Guay entreprendra en août un baccalauréat en psychologie, après avoir obtenu son DEC en sciences humaines (profil individu), au Collège Montmorency.

« Le bac est d’une durée de quatre ans. C’est flatteur de noter que d’autres institutions, telles que l’Université Laurentienne (Sudbury), l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario (UIT, Oshawa), l’Université McGill (Montréal) et l’Université Acadia (Wolfville, N.-É) se sont aussi informées à mon sujet », a souligné celle qui a fait du chemin, depuis son époque avec les Panthères de Rosemère, en 4e et 5e secondaires.

Style de jeu

Avec les Nomades de Montmorency, Jolianne a surtout fait sa marque à la position no. 2, soit le poste d’arrière (shooting guard).

« En décembre dernier, j’ai pu observer que le style universitaire est très physique. Je suis grande et mince. J’aurai de la masse à prendre pour me mesurer à mes adversaires. Les Reds sont en milieu de peloton. J’aime le scénario. Je pourrai à la fois progresser individuellement et avec l’équipe. »

Au poste d’arrière, Jolianne s’occupera de plusieurs tâches, dont certains tirs de loin (3 points) et des pénétrations dans la clé, devant le panier adverse.

« Je ne suis pas quelqu’un qui joue au post (meneuse). Je lance plutôt autour, à partir de la périphérie. Je suis reconnue comme une tireuse précise, mais je dois améliorer mes lay-ups (marquer en portant le ballon au panier). Je suis plus efficace à moyenne portée, mais mon taux de réussite pour les longs tirs de 3 points est aussi pas mal. »

Jolianne Guay estime être allée à la bonne école pour progresser.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de