Jeux du Canada : Arianne Forget tient parole en s’appropriant deux médailles d’or

Par Luc Robert
Jeux du Canada : Arianne Forget tient parole en s’appropriant deux médailles d’or
La Prévotoise Arianne Forget s’est accaparée l’or en slalom-géant et en super-géant, aux Jeux du Canada.

Les skieurs alpins Arianne Forget, de Prévost et Alexis Barabé, de Sainte-agathe, ont été couverts d’or aux Jeux du Canada, lors d’épreuves qui se tenaient sur les pentes de la station de ski Nakiska, à Kananaskis.
Les deux laurentiens ont chacun remporté l’or au super-géant, l’épreuve maîtresse sur deux planches. Auteure d’un chrono de 45,90 s, Forget a devancé deux Albertaines, Makenna Lebsack (46,43 s) et Britt Richardson (46,72 s). «J’ai vraiment skié selon mes possibilités. Je suis fière de moi, parce que nous avions droit à une seule descente, sans pratique. Rendue au bas de la pente, j’ai constaté au tableau que l’Albertaine se classait deuxième. Je me suis mise à y croire».
Spécialiste du super-géant, Arianne Forget avait placé la barre très haute. «Le super-G, c’est ma discipline. Le stress était élevé, car je voulais à tout prix bien faire. Ça a été tout un soulagement. C’est que les conditions avaient changé : mon entraîneur, Patrick Demers, a décidé de désaffûter l’aiguisage prévu sous mes skis, car il n’y avait plus aucune glace. Nous voulions obtenir un maximum de glisse», a révélé celle qui, en plus d’obtenir le meilleur temps chez les femmes, a devancé tous les hommes, sauf les deux premiers au classement.
Soulignons que Laura Beauvais, de Val-Morin, a pris le 17e échelon.

Barabé coiffe les Ontariens

Chez les hommes, Alexis Barabé, de Saint-Jérôme, a terminé le super-G. devant deux Ontariens. «J’ai aimé ma descente, parce que ça glissait vite. Je devais décider si j’adoptais ma position de vitesse ou non, ou encore, su je devais prendre une ligne de course plus haute ou plus basse. J’ai fait un compromis payant. L’espace entre les virages et m’a donné le temps de me placer idéalement», a-t-il commenté.
Alexandre Brossard (27e), de Mont-Tremblant, et Simon Trudeau (38e), de Saint-Sauveur, étaient les autres Québécois en action.

Forget récidive

Gonflée à bloc après sa première médaille, Arianne Forget a remis ça, en arrachant la finale du slalom géant, toujours en Alberta. La skieuse de 15 ans a obtenu l’or, au terme du jumelage des deux résultats qu’elle a enregistrés. «Le classement combiné de mes deux descentes m’a permis de l’emporter. Le parcours me semblait nettement plus abrupt, même si nous évoluions sur la même montagne. Je suis heureuse d’avoir pu célébrer mon doublé avec mes parents, sur place», a repris celle qui s’est déjà qualifiée pour la Coupe Whistler, qui se tiendra en Colombie-Britannique, en avril prochain.
La skieuse de secondaire 4 a eu moins de chance lors des épreuves de slaloms. «J’ai effectué ma première descente prudemment, bonne pour une 6e place, avant d’ouvrir la machine à la deuxième occasion. J’avais trop de vitesse sur un «pitch» (haut de bosse) et je suis tombée, heureusement sans mal. Je n’ai aucun regret d’avoir poussé au maximum».
Avant de revenir à l’aéroport Montréal-Trudeau, dimanche soir dernier, Arianne Forget devait se mesurer aux Albertaines, lors d’épreuves de skicross, une première dans sa carrière

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de