«Je veux lui faire un cadeau de la vie» – Michel Villeneuve

«Je veux lui faire un cadeau de la vie» – Michel Villeneuve
Michel Villeneuve s'inspira de Philippe Courcelles pour courir 200 kilomètres en un peu plus de 24 heures.

DÉFI. Le marathonien d’expérience Michel Villeneuve courra de Mont-Laurier à Saint-Jérôme cet été pour un jeune homme atteint de la dystrophie musculaire de Duchenne.

Cette Course de l’espoir de 200 kilomètres qu’il réalisera le 1er et 2 juillet prochain devrait lui prendre entre 24 et 30 heures. « C’est un défi extrême. C’est la première fois que je me demande comment je vais m’y prendre pour terminer la course», raconte le sympathique coureur. Pourtant, M.Villeneuve, qui relève des défis depuis 31 ans, a presque tout accompli dans son sport: 70 marathons, plusieurs triathlons, un Ironman, une course de 300 km en quatre jours…

L’athlète de 53 ans s’inspira de Philippe Courcelles, un ami d’enfance de son fils Olivier, qui est atteint du pire type de dystrophie. « Je veux lui faire un cadeau de la vie. Il se bat chaque jour pour survivre. Mentalement et physiquement, il ne peut pas avoir la même jouissance que nous. Il ne peut pas avoir de copine, de passe-temps normaux. Je veux lui offrir un rêve, un beau moment de la vie».

M.Villeneuve a vu grandir Philippe et son cousin Alexandre Dupras, également atteint de la dystrophie musculaire de Duchenne. Il a pu voir leurs muscles s’affaiblir et leurs capacités physiques diminuées considérablement au fil des ans.

« Je suis prêt à me détruire, je suis prêt à tout pour ces gars-là. Je les ai vus se défoncer et continuer à se battre. Ils vont se battre jusqu’à leur dernier souffle. Ce sont des guerriers», s’exclame le coureur.

Ce dernier a couru de Québec à Sainte-Sophie pour Alexandre lors de la Course de l’espoir en 2007. Il avait alors pu amasser 12 000$.

De l’espoir

S’il veut réaliser cet exploit insensé pour la plupart des gens, c’est que Michel Villeneuve croit à la recherche. « Depuis que j’amasse des sous en 2007, j’ai vu une nette progression. Les médicaments ont pu améliorer l’espérance de vie», rapporte le coureur.

Assis dans son fauteuil roulant, Philippe Courcelles, qui ne peut ni manger ni se laver sans aide, garde toujours espoir qu’il y ait un jour un remède pour sa maladie. «Il faut de l’argent pour faire avancer la recherche et c’est grâce à des levées de fonds que des médicaments peuvent être développés», souligne le jeune homme qui se dit touché par le geste de M.Villeneuve. « Je suis fier et honoré qu’il pense à faire ça».

À ses côtés, son ami Olivier Villeneuve ne l’a jamais abandonné même si, au fil des saisons, ses capacités physiques se détérioraient. Les deux qui se connaissent depuis toujours ne pouvaient plus, par exemple, jouer au soccer ensemble. « Même si ses muscles et son corps ne suivaient pas, sa tête suivait toujours. On voulait qu’il vive son adolescence comme nous tous. Pour moi, Phil n’est pas différent», raconte Olivier.

Planifier sa course

Celui qui dépassera le cap des 84 000 kilomètres de course bientôt, partira à 5 h de la gare de Mont-Laurier le 1er juillet et devrait arriver vers midi à la gare de Saint-Jérôme le 2 juillet.

Durant son long parcours, il s’arrêtera à toutes les gares et changera de soulier à trois reprises. L’athlète qui est asthmatique de naissance devra prendre soin de bien s’hydrater et manger. Il sera suivi par un médecin.

Celui-ci tient à remercier Cycle Cadieux, son principal commanditaire, sans qui il ne pourrait réaliser cet exploit sportif.

M.Villeneuve a pour objectif d’amasser 5000 $ en dons. Les gens peuvent acheter des billets au coût de 5 $ chez Cycles Cadieux pour un tirage de prix. Ils peuvent également faire un don en se rendant sur la page Internet muscle.akaraisin.com/espoir2016

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de