Hydrogène : un choix dangereux pour Saint-Jérôme

Photo de France Poirier
Par France Poirier
Hydrogène : un choix dangereux pour Saint-Jérôme

Électrification des transports

Le député Marc Bourcier s’inquiète du choix de l’utilisation de l’hydrogène du Parti libéral du Québec qui, selon lui, aura des répercussions négatives sur le développement du transport électrique, mais aussi sur une entreprise de Saint-Jérôme, la Compagnie Électrique Lion.

« L’arrivée de l’hydrogène risque fortement de retarder les projets électriques déjà en cours », souligne M. Bourcier.

Selon le député, l’hydrogène est une ressource excessivement dispendieuse. « Il coûte sept fois plus cher de rouler à l’hydrogène qu’à l’électricité sur une distance de 100 kilomètres. De plus, une seule station-service d’hydrogène coûte 4 M$, tandis qu’une borne de recharge rapide vaut 50 000 $. Deux stations seront construites dans le cadre du projet pilote du gouvernement libéral. Les sommes investies permettraient de doubler le nombre de bornes de recharge rapide au Québec », explique ce dernier.

Pour Marc Bourcier, le fait de rouler à l’hydrogène permet l’utilisation des carburants fossiles produits en Arabie Saoudite ou aux États-Unis à coût moindre que l’hydrogène généré par électrolyse. « Favoriser les véhicules électriques, c’est faire usage de l’électricité produite ici, au Québec, par des Québécois », ajoute le député de Saint-Jérôme.

« Ce choix de l’hydrogène ne va que retarder les nombreux projets électriques, ce qui sera dommageable et même néfaste pour l’électrification des transports. Dernièrement, le Parti Québécois a mis en lumière les liaisons dangereuses entre le Parti libéral et la filière de l’hydrogène. Est-ce en raison du lobby libéral que le gouvernement a décidé de se tourner vers l’hydrogène ? », questionne le député de Saint-Jérôme et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’électrification des transports, Marc Bourcier.

Inquiétude pour les emplois d’ici

L’hydrogène est dangereux pour l’électrification et pour de nombreux emplois à Saint-Jérôme.

La Compagnie Électrique Lion, de Saint-Jérôme, continue sa progression dans l’électrification du transport scolaire et compte prochainement tripler la superficie de ses installations pour répondre à la demande de son nouveau camion urbain.

Cette compagnie jérômienne innovante de l’industrie du transport contribue à l’économie des Laurentides avec ses 120 employés et envisage maintenant de concurrencer Tesla.

« Pour permettre aux entreprises de chez nous, comme la Compagnie Électrique Lion, de continuer leur progrès dans l’énergie propre, le gouvernement doit offrir un meilleur soutien », conclut le député.

Partager cet article

6
Laisser un commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
AndréPhilippe GRANGIEROlivier Blanc Auteurs de commentaires récents
  S'abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Olivier Blanc
Guest
Olivier Blanc

On parle beaucoup de la production d’hydrogène, c’est bien pour comprendre que ce n’est pas « propre », mais on ne parle jamais de la durée de vie limitée des piles à combustible, du problème des reservoirs très haute-pression en carbone-epoxy non-recyclable qui ont probablement une vie limitée aussi, des connecteurs haute-pression de la tuyauterie requise, des systèmes de detection de fuites (le H2 n’a pas d’odeur), le fait que la Mirai a besoin d’une batterie rechargeable comme une voiture électrique, etc… Les avantages mentionnés du H2 par rapport aux batteries sont: plein rapide et grande autonomie. Est-ce que quelqu’un… Lire la suite »

Olivier Blanc
Guest
Olivier Blanc

On parle beaucoup de la production d’hydrogène, c’est bien pour comprendre que ce n’est pas « propre », mais on ne parle jamais de la durée de vie limitée des piles à combustible, du problème des reservoirs très haute-pression en carbone-epoxy non-recyclable qui ont probablement une vie limitée aussi, des connecteurs haute-pression de la tuyauterie requise, des systèmes de detection de fuites (le H2 n’a pas d’odeur), le fait que la Mirai a besoin d’une batterie rechargeable comme une voiture électrique, etc… Les avantages mentionnés du H2 par rapport aux batteries sont: plein rapide et grande autonomie. Est-ce que quelqu’un… Lire la suite »

Philippe GRANGIER
Guest
Philippe GRANGIER

Sauf qu’il faut de l’électricité pour produire de l’hydrogène…

André
Guest
André

En fait 95% de l’hydrogène est actuellement produit à partir du gaz naturel ce qui génère autant de CO2 que si on brûlait ce gaz naturel dans un moteur à essence ordinaire légèrement modifié. Pourquoi? Parce que c’est moins cher à partir du gaz naturel que de le faire avec de l’électricité par électrolyse. En Californie, faire le plein d’hydrogène coûte PLUS cher que l’essence!!! Si on fait de l’hydrogène par électrolyse, on part de l’électricité pour faire de l’hydrogène et dans l’auto, la pile à combustible reproduit de l’électricité!!! À la fin, cela prend 3 fois plus d’électricité que… Lire la suite »

Philippe GRANGIER
Guest
Philippe GRANGIER

Sauf qu’il faut de l’électricité pour produire de l’hydrogène…

André
Guest
André

En fait 95% de l’hydrogène est actuellement produit à partir du gaz naturel ce qui génère autant de CO2 que si on brûlait ce gaz naturel dans un moteur à essence ordinaire légèrement modifié. Pourquoi? Parce que c’est moins cher à partir du gaz naturel que de le faire avec de l’électricité par électrolyse. En Californie, faire le plein d’hydrogène coûte PLUS cher que l’essence!!! Si on fait de l’hydrogène par électrolyse, on part de l’électricité pour faire de l’hydrogène et dans l’auto, la pile à combustible reproduit de l’électricité!!! À la fin, cela prend 3 fois plus d’électricité que… Lire la suite »