Hockey scolaire : Les dragons progressent chez les juvéniles

par Luc Robert
Hockey scolaire : Les dragons progressent chez les juvéniles
Les Dragons ont obtenu la médaille de bronze, en 2018, au hockey scolaire D4 (Photo : Nathalie Tremblay)

Sans avoir de domicile fixe, les Dragons de l’Académie Lafontaine parviennent tout de même à tirer leur épingle du jeu, en division 4 (niveau 2) de hockey scolaire.

La formation jérômienne a surclassé l’école secondaire Laurantian High school de Lachute, 3 à 0, avant de rendre les armes 5-3, devant la Polyvalente des Monts, de Sainte-Agathe, avant le congé des Fêtes.

«Nous disputons nos parties aux arénas Cap-Jeunesse (secteur Saint-Antoine) et de Lachute. La Ligue fonctionne avec le principe de 4 mini-tournois de 2 matchs. Ensuite, en éliminatoires, il y a la ronde préliminaire et enfin, deux clubs se rendent au régional. En 2018, nous avons été médaillés de bronze», s’est remémoré David Locas, entraîneur-associé, avec André Lessard et Nathalie Tremblay.

Une belle collaboration

En plus d’être gérante de l’équipe, cette dernière dirige aussi la brigade défensive. Locas et Lessard s’occupent des attaquants. «On se complète bien. Personnellement, sans disposer de l’expertise du hockey élite, j’ai joué assez longtemps pour savoir si un jeune offre une demi-mesure ou un effort complet», a lancé David Locas en riant.

Les Dragons affichent un dossier saisonnier d’un gain, contre trois défaites. «On remporte les batailles dans les coins. Mais contre la Poly des Monts, qui compte cinq joueurs de six pieds et plus, ce n’était pas de la tarte. Leur longue portée a fait la différence, bien qu’on ait bien rivalisé», a-t-il analysé.

David Locas estime que les Dragons seront plus efficaces en deuxième moitié de saison.

«En faisant partie de la division bleue, nous affronterons seulement les clubs de l’autre conférence en séries. Ça deviendra intéressant de nous mesurer à des clubs moins connus. En attendant, nous aurons le temps de développer plus de cohésion dans notre jeu et d’être meilleurs ». À sa troisième campagne derrière le banc, David Locas aime ce qu’il voit de ses troupiers.

Miser sur le talent avant tout

«On est là avant tout pour le plaisir. On ne s’est jamais fait démolir par des hauts pointages. Nous sommes de grandeur moyenne à la ligne bleue, mais très rapides. Nous sommes créatifs à l’attaque, avec le jeu de Mathis Audet et d’Olivier Perron. Devant la cage, Raphaël Proulx tire les marrons du feu, lui qui évolue chez les doubles lettres au hockey civil ».

Le fait d’évoluer dans une ligue sans contact permet aux jeunes académiciens de bien figurer, sans crainte d’être défigurés. «L’accent est vraiment mis sur le talent. Face aux équipes plus costaudes, nos arrières sont plus à l’aise. Les joueurs de Sainte-Agathe, par exemple, seraient encore plus avantagés, si nous jouions avec les mises en échec».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de