Hockey junior AAA : Un cadeau de Noël trois mois à l’avance pour les Panthères

Par Luc Robert
Hockey junior AAA : Un cadeau de Noël trois mois à l’avance pour les Panthères
Le défenseur Renat Dadadzhanov s’impose à la ligne bleue des Panthères. (Photo : Raynald Morand)

C’est bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Retranché par les Foreurs de Val-d’Or au niveau junior majeur, le défenseur russe Renat Dadadzhanov est appelé à devenir la pierre angulaire à la ligne bleue des Panthères, dans le calibre junior AAA.

 

Le colosse de 6’03’’ et de 215 livres connaît beaucoup de succès depuis son retour avec la formation jérômienne. Il a été nommé joueur défensif de la première semaine d’activités de la LHJAAAQ, après avoir totalisé 4 points, soit 2 buts et 2 aides, dont 1 filet en supériorité numérique.

Le numéro 24 en impose tant par ses coups d’épaules renversants, que par son talent de hockeyeur.

«Mon jeu physique aide le club, mais je veux devenir un joueur fiable des deux côtés de la patinoire. Je fais beaucoup de séances vidéos avec coach Pierre Bergeron. J’adore notre environnement et je veux gagner la Coupe Fred Page au printemps», a débité d’un trait le Moscovite, au sujet du tournoi qui aura lieu 28 avril au 3 mai à Saint-Jérôme.

Bergeron préventif

De son côté, le directeur-gérant des Panthères, Pierre Bergeron, avait prévu bâtir son casse-tête dès le mois de mai dernier, autour de Dadadzhanov.

«Dès la fin des dernières séries, Renat a été le premier joueur de 20 ans que j’ai rencontré, pour qu’il revienne ici. Il a connu un bon camp à Val-d’Or en août, mais ils sont limités à 3 éléments de 20 ans par club, dans la LHJMQ. En plus d’être dominant sur la glace, Renat est un meneur dans le vestiaire. il possède les atouts pour être un pilier dans le junior AAA», a analysé le pilote Bergeron.

À l’aise au Québec

Arrivé en Amérique à l’âge de 14 ans avec sa mère, le Russe a disputé une saison bantam AAA à Rockland, avant de se joindre aux Prédateurs du Lac-St-Louis, au rang midget espoir. Il habite Montréal.
«J’ai été invité à 17 ans au camp des Cataractes et j’ai percé l’alignement. Ils m’ont échangé à Val-d’Or le 1er novembre 2018. J’ai savouré chaque moment passé en Abitibi. Il n’y avait pas de place pour moi. Je ne regrette rien et j’aime ma situation avec les Panthères».

Paver la voie

Le vétéran Dadadzhanov pourra transmettre son expérience de 110 parties juniors majeures aux jeunes Panthères, tout comme l’autre colosse de 20 ans, Charlie Lacombe.

«Les erreurs défensives nous ont causé des ennuis en début de campagne, mais l’avantage numérique nous a gardé la tête hors de l’eau. Les vétérans défenseurs doivent continuer à montrer l’exemple. Dans le cas de Renat, il doit améliorer son assurance avec la rondelle, tout en patinant. Ça lui sera à la fois utile pour décrocher un contrat pro en Europe l’an prochain, mais aussi dans notre quête pour la Coupe Fred Page».

Les Panthères recevront la visite du Titan de Princeville, ce dimanche 22 septembre à 14h30, à l’aréna Rivière-du-Nord.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de