Fini le football au Cégep de Saint-Jérôme

Photo de Journal Le Nord
Par Journal Le Nord
Fini le football au Cégep de Saint-Jérôme
(Photo : Courtoisie )

Communiqué – La saison 2019-2020 aura été la dernière de l’équipe de football masculin, division 3 des Cheminots du Cégep de Saint-Jérôme. Après 9 ans d’existence, la difficile décision de mettre fin aux activités de l’équipe s’est imposée d’elle-même.

La baisse considérable de joueurs de calibre compétitif dans les Laurentides s’est fait sentir dans le recrutement ainsi que dans l’engagement et la persévérance des étudiants-athlètes, sonnant ainsi le glas du programme de football des Cheminots.

Créé en 2011, celui-ci a vu le jour dans le but avoué de favoriser la persévérance scolaire chez les jeunes garçons. À cette époque, plusieurs écoles de la région avaient mis sur pied des initiatives similaires et la création d’une équipe de football au CSTJ permettait de faire le lien entre le secondaire et le collégial. Or, le portrait de la région a beaucoup changé depuis : on ne compte plus que 9 équipes (7 équipes de 9 joueurs et 2 équipes de 12 joueurs) évoluant dans la catégorie juvénile, restreignant de manière importante notre bassin de recrutement immédiat.

L’attention portée par les médias aux risques et répercussions des commotions cérébrales a aussi joué un rôle important dans la perte d’engouement pour cette discipline. En 2013-2014, au moment où plusieurs reportages sur le sujet ont été diffusés, les inscriptions aux programmes de football à la grandeur du Québec ont chuté de 13 %, puis de 5 % annuellement par la suite. 

Pour pallier ces difficultés, le CSTJ n’a ménagé aucun effort et a déployé plusieurs mesures visant à assurer la réussite scolaire de ses étudiants-athlètes et la pérennité de son équipe de football. Parmi elles, mentionnons l’embauche d’un entraîneur-chef à temps plein, le resserrement de l’encadrement offert à ses footballeurs et la création d’un guide et d’un protocole de gestion des commotions cérébrales surpassant les exigences ministérielles. Cela n’aura malheureusement pas été suffisant : depuis quelques années, le nombre de joueurs de retour avec l’équipe pour une deuxième, troisième ou quatrième année oscille autour de 12, alors qu’il en faudrait le double (en plus d’une trentaine de recrues) pour présenter une formation adéquate.

C’est donc dans ce contexte que Richard Campeau, coordonnateur du Service de l’animation sportive, a dû annoncer aux joueurs la dissolution de leur équipe.

« Il s’agit d’une décision crève-cœur. Toutefois, nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli durant ces 9 belles années. Non seulement nous avons permis à des dizaines de jeunes hommes de poursuivre leurs études collégiales tout en pratiquant leur sport favori, nous avons également participé à l’essor du sport dans la région. Notre contribution à l’aménagement de terrains de soccer-football synthétiques accessibles à toute la communauté ainsi que notre guide et notre protocole de gestion des commotions cérébrales constituent des legs importants de notre programme de football », a-t-il fait valoir, soulignant au passage le travail acharné des trois entraîneurs-chefs qui ont dirigé l’équipe, soit Gino Perrault (2011 à 2013), Jean Gardy François (2014 à 2016) et Christian Audet (2017 à 2019). 

Afin que les jeunes qui désirent continuer à jouer au football au niveau collégial puissent le faire, le Service de l’animation sportive assurera le lien avec les autres collèges offrant un tel programme, au besoin.

Mentionnons que les membres des autres équipes des Cheminots continueront de porter fièrement le flambeau et défendront avec honneur les couleurs du Cégep.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de