Festival Santa Teresa : Un premier festival en présence cette année

Par Marie-Catherine Goudreau
Festival Santa Teresa : Un premier festival en présence cette année
Les spectacles seront présentés exclusivement à l’intérieur de l’église Sainte-Thérèse-d’Avila. (Photo : Content Content)

Le Festival Santa Teresa aura lieu du 19 au 23 mai prochains et sera le premier festival à revenir en présence au Québec cette année. On présentera une programmation sur cinq soirées à l’église Sainte-Thérèse-d’Avila à Sainte-Thérèse. Pour tout le milieu artistique, c’est une nouvelle qui fait du bien et qui nous rapproche de la normale.

Sous le thème « Les Sacrés Shows », le festival donne la place à des artistes émergents et québécois qui performeront dans l’ambiance et le son incroyables qu’offre cette église. « C’est un des éléments qui nous distinguaient des autres festivals », explique Patrick Kearney, directeur général de Santa Teresa. Il était donc logique pour eux de reprendre l’église pour en faire l’élément central du festival cette année, alors que les spectacles à l’extérieur ne sont pas encore permis. « Beaucoup d’artistes n’ont jamais performé dans une église. C’est une expérience spéciale pour eux et ça fait des spectacles magiques. »

Encourager les artistes québécois

Il y aura beaucoup de premières fois et de lancements pour cette édition. D’abord, le public aura la chance de voir Dylan Phillips du groupe montréalais Half Moon Run qui présentera son nouvel EP. Il sera suivi du groupe The Franklin Electric qui vient d’ailleurs de faire paraitre un EP, Never Look Back. Laurence-Anne y présentera son nouvel album également pour la première fois, avec une scénographie créée uniquement pour le Festival.

« On travaille avec Pestacle qui fait des mises en scène incroyables. Le jeu de lumière dans l’église sera intéressant tous les soirs. » Pour le directeur du festival, c’est important d’encourager les artistes québécois, d’autant plus qu’il n’est pas vraiment possible de planifier des spectacles avec des artistes internationaux.

Voir les options

Avec les mesures sanitaires, ce sont 250 personnes qui pourront assister à chaque spectacle, sur une capacité de 1200 places. « On a évalué faire le festival en mode hybride avec des gens en salle et en ligne, mais le coût pour les spectacles numériques est élevé. On pense aussi que les gens vont avoir envie de venir en salle plutôt que d’être devant leur écran, encore. »

Incertitude pour l’été

M. Kearney est également président du REFRAIN (Regroupement des festivals régionaux artistiques indépendants). Il a bon espoir que des petits festivals auront lieu cet été, comme le gouvernement s’est montré ouvert. Toutefois, encore beaucoup d’incertitude affecte le milieu. « Il faut avoir les reins solides, mais on apprend à vivre avec cette incertitude. Le gouvernement a dit qu’il enverrait un signal au mois d’avril et on espère qu’il sera positif », conclut-il.

Déjà les billets se vendent rapidement. Alors si vous êtes comme moi et que l’énergie des artistes et de la foule vous manquent, dépêchez-vous ! Les billets sont disponibles sur leur site web

Programmation

Mercredi 19 mai

  • Dylan Phillips (Half Moon Run) et Franklin Electric

Jeudi 20 mai

  • Jerusalem In My Heart et Flore Laurentienne

Vendredi 21 mai

  • Magi Merlin et KALLITECHNIS

Samedi 22 mai

  • Ariane Roy et Laurence-Anne

Dimanche 23 mai

  • Ouri et Helena Deland (Hildegard)
Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments