Le fentanyl cause un décès dans la région

Le fentanyl cause un décès dans la région

Laurentides

Au cours des derniers mois, une personne est décédée et une autre a survécu à la suite de surdoses sévères au fentanyl dans la région des Laurentides.

« À la suite de notre enquête, nous savons que ces deux personnes ont subi une surdose après avoir consommé de la cocaïne. Dans ces deux cas, la provenance de la drogue n’a pu être identifiée. Deux autres situations de surdose ont été portées à notre attention. Celles-ci étaient imputables à une surconsommation de fentanyl de prescription », a expliqué Dre Geneviève Perreault de la Direction de la santé publique des Laurentides.

À la suite de ces signalements, la Direction de santé publique recommande aux consommateurs de drogue de rue de faire preuve d’une grande prudence à la suite de ces signalements.

Par ailleurs, la région de Montréal a également reçu des signalements de surdoses sévères chez des consommateurs occasionnels de cocaïne. Des surdoses associées à la prise de crack possiblement contaminé par du fentanyl font également l’objet d’une enquête dans cette région.

Nouvelle drogue qui circule

Dans la région de Laval, une nouvelle drogue a récemment été saisie contenant de la cocaïne, des dérivés du fentanyl et du U-47700, ce dernier étant un opioïde puissant. Il n’est donc pas exclu que des drogues contaminées en provenance des régions de Laval et de Montréal soient présentes sur le territoire.

La cocaïne et, possiblement, le crack s’ajoutent à liste des drogues comme l’héroïne qui peuvent contenir du fentanyl, un opioïde 40 fois plus puissant que la morphine.

La nalaxone offerte gratuitement

La Direction de santé publique des Laurentides rappelle que la naloxone est maintenant offerte gratuitement dans toutes les pharmacies. La nalaxone est un antidote qui agit sur le fentanyl. « Il est certain que, dans les Laurentides, la situation n’est pas aussi importante qu’à Montréal, mais c’est tout de même préoccupant et on ne doit pas attendre qu’il y ait plus de décès pour agir et le nalaxone est l’une des mesures préventives », ajoute Dre Perreault.

Un appel à la vigilance a également été diffusé au réseau de la santé et des services sociaux aux organismes qui œuvrent auprès des consommateurs de drogue. À cet effet, le Centre sida Amitié a accepté de remettre des trousses de nalaxone fournies par le CISSS. « De plus, nous avons acheté des tests de dépistage pour la drogue afin de vérifier si elle contient du fentanyl. On trouve important de faire ce genre de prévention », explique Hugo Bissonnet, directeur du Centre sida Amitié.

Mesures de précaution aux consommateurs

Ne pas consommer seul;
Ne pas consommer tout en même temps;
Diminuer la dose (pour voir l’effet);
Avoir de la naloxone en sa possession (l’antidote pour contrer le fentanyl);
Savoir reconnaître les signes de surdose;
Appeler le 911 en cas de surdose (la Loi sur les bons samaritains protège les personnes qui font l’appel et les autres personnes présentes).