|

Une saisie de drogue à l’origine d'une émeute ?

Par Lpbw

Une importante saisie de drogue à la prison de Saint-Jérôme, le 7 février, pourrait être à l’origine d’une émeute dans le secteur à haute sécurité de cet établissement carcéral deux jours plus tard.

Est-ce que cette saisie aurait pu frustrer les détenus au point où ils se seraient rebellés ? « C’est possible », explique Stéphane Lemaire, président du Syndicat des agents correctionnels du Québec.

 

Rappelons que le 9 février des détenus ont lancé des objets et allumé un feu dans la cour forçant l’intervention de l’équipe tactique de l’établissement et de la Sûreté du Québec durant trois heures.

Balles de neige

Deux jours plus tôt, des agents de sécurité ont mis la main sur plusieurs colis dans la cour de l’aile DD. Les colis étaient emballés avec du papier de toilette mouillé et gelé par la suite, imitant des balles de neige.

 

Cette méthode a de quoi surprendre, selon M.Lemaire. « J’ai trouvé ça spécial. En même temps, les détenus n’ont que ça à penser ( comment entrer de la drogue en prison). Les méthodes se raffinent », dit-il.

 

Récemment, un jeune homme de 19 ans a ingurgité 51 sachets de drogues avant, semble-t-il, d’entrer à la prison de Hull . Il voulait en faire la vente à l’intérieur des murs de la prison, estime le Service de police de la Ville de Gatineau. Malheureusement pour lui, son plan a échoué lorsqu’il a été arrêté et conduit à l’hôpital.

 

Selon Stéphane Lemaire, ces événements démontrent qu’il faut ajouter des patrouilleurs dans les établissements carcéraux du Québec.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *