Jean-Pierre Clément purgera un an de prison dans la société

| Par David Richer

Une aventure qui coûte cher

Jean-Pierre Clément, un résident de Saint-Jérôme sans antécédent judiciaire, est condamné à purger un an de prison dans la collectivité, suite à la découverte de 900 plants de pot dans sa résidence, lors d’un incendie le 22 mai dernier.

Devant le juge Paul Chevalier de la Cour du Québec, monsieur Clément a reconnu sa culpabilité. Pendant les quatre premiers mois, il devra rester à son domicile 24 heures sur 24, sauf exceptions. Ensuite, il sera soumis à un couvre-feu pendant la soirée et la nuit.

Aider un «bon Samaritain»

Âgé de 57 ans, Jean-Pierre Clément vivait avec son père ainsi que son adolescent dans une maison située sur la rue Laviolette, à Saint-Jérôme. L’histoire a commencé lorsque monsieur Clément a été approché par un individu.

Ce dernier lui promettait de l’aider moyennant l’installation d’une culture hydroponique à l’intérieur de sa résidence. La personne en question lui avait fourni l’équipement nécessaire ainsi que les plants.

Cependant, Clément n’était pas très habile avec l’électricité. Ses installations ont ainsi déclenché un incendie qui a complètement ravagé sa maison le 22 mai dernier.

Puisque l’homme a perdu sa résidence, il vit maintenant dans un petit appartement.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.