|

Un incendie majeur ravage une entreprise familiale bien connue

Par Lpbw

INCENDIE. Les flammes ont complètement ravagé le garage Pièces d’autos L’Allier, une entreprise familiale bien connue de Saint-Faustin-Lac-Carré, dans la soirée de lundi 9 juin.

Présent sur les lieux pendant toute la nuit, le maire de la municipalité faustinoise, Pierre Poirier, nous a résumé la situation lors de notre visite sur les lieux, vers 9h ce matin.

« L’appel (au secours) a été reçu à 21h38 hier », a commencé le maire qui a déjà été pompier. « Les gens connaissent le site. L’entreprise se spécialise dans le recyclage de pièces d’automobiles. Il y avait donc ici toutes sortes de matériaux. »

M. Poirier a souligné l’excellent travail des pompiers qui n’ont mis que huit minutes à répondre à l’alerte.

« En tout, 70 pompiers ont travaillé à circonscrire le feu. À tout moment, on a compté sur place une quinzaine de camions (de pompiers) et des autopompes qui ont vu à ce qu’on ne manque jamais d’eau… Le gros du feu a duré trois heures et, heureusement, on n’a à déplorer aucun décès ni blessé», de continuer M. Poirier.

Le maire a ainsi parlé de six services d’incendie qui ont combattu en équipe le sinistre la nuit durant, ceux de Lac-Supérieur, Mont-Tremblant, La Conception, Val-des-Lacs, Sainte-Agathe et Saint-Faustin-Lac-Carré.

Fermeture d’une section du Parc linéaire

« Ç’a été un travail colossal de tout le monde », a-t-il repris. «Nous sommes contents du résultat malgré qu’il s’agisse d’un sinistre qu’il n’est jamais plaisant de vivre. C’est quand même une entreprise familiale qui vient de brûler. »

Urgence-Environnement a été prévenu de cet événement et a été mandé sur les lieux. L’expertise du TAGA (laboratoire mobile d’analyse de l’air) a aussi été sollicitée.

« Nous avons appelé l’Environnement, Santé Québec, la Sécurité civile », de rassurer M. Poirier. « Ils ont effectué tous les tests d’air et d’eau (sur place). Il n’y a aucun problème, aucune pollution. Tout est conforme. Un peu de pompage des eaux (usées) est nécessaire, mais l’endroit est confiné dans un secteur réduit et la situation n’est pas problématique. Tout sera récupéré dans la prochaine heure (en cours de matinée). »

Le pompage dont a fait mention le maire Poirier a forcé la fermeture temporaire et par mesure de sécurité de la section du parc linéaire comprise entre les kilomètres 68 et 69.

L’origine des flammes ou leur cause n’était pas encore connue au moment d’écrire ces lignes. Ce sera aux enquêteurs dépêchés sur les lieux en matinée de le déterminer.

Suivez-nous sur Twitter (mediapointdevue), Facebook (Point de vue Laurentides) et You Tube (mediapointdevue).

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.