| Par lpbw

Un dynamitage raté?

Des résidants du quartier de la Seigneurie Dumont à Saint-Jérôme ont eu une bien mauvaise surprise à leur retour à la maison vendredi dernier. Des débris ont été projetés sur leurs résidences suite à un dynamitage du terrain voisin. Résultat, une cour détruite et bien des dommages.

Les policiers ont reçu l’appel à cet effet vers 14 h 20. La compagnie de dynamitage R.Piché travaillait sur un terrain où sera construite, une série de semi-détachés. L’incident a eu lieu au coin des rues Étienne-Blyth et Bouchard-Lavallée. Selon des témoins, au moment du dynamitage, un énorme nuage de poussière a complètement enseveli la bâtisse du 768 Étienne-Blyth, aussi un semi-détaché. « C’était comme une explosion, je ne voyais même plus les maisons. Tout était noir, il y a certainement eu une erreur, toute la poussière et les débris ont été projetés dans les airs. Je me suis précipité dans ma maison pour ne pas être blessé. », explique un résidant voisin.

Dommages

Suite à cette explosion, la piscine d’une résidante a été percée et vidée d’urgence par les pompiers, nous a-t-on expliqué. Sa cour extérieure a été envahie de cailloux, sa chaise de jardin brisée, le revêtement extérieur des résidences endommagé, les moustiquaires déchirés et la clôture d’une voisine brisée. « Je vous jure, si vous aviez vu le terrain de ma voisine vendredi, c’était Hiroshima! Elle n’était pas là, heureusement, elle se tient toujours dans son jardin. Je peux vous dire qu’à son arrivée, elle paniquait. », soulignent Michel St-Pierre et sa conjointe, résidants du 768 Étienne-Blyth. Ces derniers ont d’ailleurs aussi constaté que leur VR neuf avait le toit percé par une roche. Il s’agissait, selon ce qu’ils nous en disent, d’un véhicule 2009 d’une valeur de 20 000$.

La famille St-Pierre n’était pas sur place non plus lors de l’événement. Par contre, elle a dû demander à ce que les terrains soient remis en état. « Tout est maintenant nettoyé, mais j’ai dû mettre de la pression pour que ça se fasse, on m’a dit de m’arranger avec mes assurances. Après une forte argumentation, les responsables ont ramassé… Ils sont chanceux qu’il n’y ait eu personne sur les lieux, je suis sûr qu’il y aurait eu des morts, avec la grosseur des roches. », poursuit monsieur St-Pierre.

Suite des choses

Le dossier a été remis à la CSST qui évaluera la situation. En attendant, les résidants du secteur s’inquiètent des futures constructions. « Il leur reste plusieurs semi-détachés à construire, ce sera quoi la prochaine fois? » s’interroge Monsieur St-Pierre.

Nous avons tenté de joindre le propriétaire de la compagnie de dynamitage R.Piché pour obtenir sa version des faits, mais il n’avait toujours pas retourné notre appel au moment d’aller sous presse.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.