| Par lpbw

Un coyote à Sainte-Sophie?

Une citoyenne de Sainte-Sophie, Carole Bouchard, a contacté le journal pour signaler la présence d’un coyote à proximité des résidences du secteur de la rue Val-des-Lacs (domaine des Perdrix). Du côté de la protection de la faune, on se fait rassurant quant au danger pour l’humain.

Carole Bouchard affirme que des animaux domestiques sont disparus dans le secteur au cours de l’été et que le coyote pourrait être responsable de ces disparitions. Elle pense avertir ses voisins en distribuant des mises en garde dans les boîtes aux lettres.

Cette citoyenne a déjà averti le Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, mais du côté des autorités, on affirme que le coyote ne tue pas les chats. «Ce sont les oiseaux de proie qui peuvent tuer des chats», affirme le sergent Alain Rioux au poste de Saint-Jérôme. Au ministère, on ne fait pas d’intervention avec les coyotes: «Cela me surprendrait qu’un coyote tue un chat, c’est plus probable chez le pékan», ajoute Alain Rioux.

Comment se protéger

Le représentant de la protection de la faune demande aux citoyens de ne pas s’alarmer. Bien sûr, le coyote peut fréquenter les poulaillers et les clapiers, car il a moins peur que le loup.

Pour s’en protéger, on suggère de ne pas laisser de nourriture pour les animaux domestiques à l’extérieur des bâtiments, principale chose qui attire le coyote. Aussi, il est suggéré de protéger ses animaux domestiques, durant la nuit.

Les clôtures et filets électriques semblent très efficaces pour protéger le bétail. Il existe même des répulsifs sonores et visuels.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.