|

Turcotte aurait été battu par des détenus

Par France Poirier

AGRESSION L’ex-cardiologue de Saint-Jérôme, Guy Turcotte, aurait été battu par trois détenus, à peine arrivé au pénitencier de Port-Cartier. Il avait été transféré du Centre régional de réception de Ste-Anne-des-Plaines, où il y était incarcéré depuis qu’il avait reçu sa sentence, en décembre dernier.

Turcotte, qui refusait son transfert à Port-Cartier, a tout de même été conduit la semaine dernière à l’établissement à sécurité maximum sur la Côte-Nord, pénitencier reconnu pour son volet de protection.

Selon ce qu’on a appris, Turcotte avait été avisé par des détenus de ne pas se présenter à la salle commune pour le repas. Il a décidé de s’y rendre quand même et a été pris à parti par trois détenus.

Il aurait subi des blessures et conduit à l’infirmerie. Ses blessures ne mettaient pas sa vie en danger.

Cote de sécurité

Le pénitencier de Port-Cartier est un établissement à sécurité maximum tout comme celui de Donnacona. Par contre, Port-Cartier est reconnu pour avoir une clientèle qui demande une protection particulière relativement aux crimes commis. Des détenus tristement célèbres y séjournent ou y ont séjourné dont Luka Rocco Magnotta , Paul Bernardo, le caporal William Russel, Mohammad Shafia et Rock Moïse Therriault pour ne nommer que ceux-là.

Guy Turcotte a reçu une sentence de prison à vie pour les meurtres non prémédités de ses deux enfants le 6 décembre 2015. Il sera éligible à un libération conditionnelle après 17 ans, sentence que ses avocats contestent.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.