|

Policier de Saint-Jérôme blâmé en déontologie

Par Lpbw

Un policier de Saint-Jérôme a été blâmé par le Comité de déontologie policière dans un jugement publié le 7 mai dernier. L’agent Sébastien Paquette (matricule 278) «a abusé de son autorité, en ayant recours à une force plus grande que celle nécessaire à l’égard de M. Sylvain Brien-Lavoie» lors de son arrestation le 19 janvier 2011.

Vers 2 h 10, Sébastien Paquette et un deuxième policier sont appelés au bar «Le Mondo» pour expulser un client indésirable qui est étrange, qui menace les clients et qui est dangereux.

Lorsque les agents de la paix arrivent sur les lieux, Sylvain Brien-Lavoie avait déjà quitté l’endroit. Il est repéré et arrêté plus loin par les agents Neil Graham et Audrey Langlois-Brière. Peu de temps après, l’agent Paquette et son partenaire arrivent sur les lieux de l’arrestation.

Un agent explique à M.Brien-Lavoie que les policiers le reconduiront chez lui. Durant le transport, M.Brien-Lavoie plie ses jambes en criant et en insultant les policiers et menace de briser la vitre de la portière. Devant cette situation, le policier immobilise le véhicule.

Les agents se rendent à l’arrière du véhicule pour contrôler l’individu. À la fin de ces manœuvres, Sylvain Brien-Lavoie crache au visage de l’agent Paquette qui réagit en le frappant.

«Pour le Comité, il devient évident que le geste posé par l’agent Paquette est davantage une réplique qu’un « pur réflexe ». Celui-ci a posé un geste gratuit de violence en réaction au crachat de M. Brien-Lavoie», est-il mentionné dans le document du comité de déontologie policière.

«Le Comité retient également que le coup est porté à la tête de M. Brien-Lavoie, l’endroit le plus vulnérable, avec pour conséquence qu’il a subie une fracture du plancher de l’orbite droite», ajoute-t-on.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.