Plusieurs perquisitions ont eu lieu tôt ce matin à Saint-Jérôme dont au 320A boulevard Curé-Labelle
|

Opération policière: une quarantaine d'arrestations dans le «Grand Saint-Jérôme»

Par Lpbw

Une quarantaine de personnes, dont une employée de la police de Saint-Jérôme, ont été arrêtées, mercredi, dans le cadre d’une vaste opération policière qui visait à démanteler un réseau de trafiquants de drogue qui oeuvrait dans le «Grand Saint-Jérôme».

Quelque 300 policiers, dont ceux du service de police de Saint-Jérôme, ont procédé à 29 perquisitions, tôt ce matin, à Mirabel, Terrebonne, Saint-Colomban, Saint-Hippolyte et Sant-Jérôme. Dans cette dernière ville, des perquisitions ont eu lieu notamment dans le centre-ville, sur les rues Diane et de l’Acajou.

 

«Des méthamphétamines, du crack, du cannabis, du tabac de contrebande, des armes, des documents et de l’argent ont été saisis», énumère le sergent Frédéric Jean, porte-parole de la police de Laval et de l’Escouade régionale mixte Laval-Rive-Nord.

 

Selon M.Jean, cette opération aurait pu être compromise à cause d’une employée civile de la police de Saint-Jérôme. « C’est une personne qui avait accès à de l’information privilégiée et aurait pu transmettre cette information», explique le porte-parole.

 

Selon les enquêteurs, le réseau démantelé a des liens avec un groupe de motards criminalisés.

 

Les suspects ont été amenés au centre de détention de Laval et devront comparaître par vidéo-conférence, aujourd’hui.

 

Notons qu’en plus des policiers de Saint-Jérôme, ceux de Laval, Montréal, de la Sûreté du Québec, de la GRC et de plusieurs corps policiers de la rive-nord de Montréal, ont pris part à cette opération.

 

L’Escouade régionale mixte Laval-Rive-Nord a débuté l’enquête, appelée le projet Escarpin, en septembre 2012.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.