|

Les danseuses ne danseront plus

Par Lpbw

Le bar Le Body Shop a perdu définitivement son permis de spectacle avec nudité et son permis d’alcool est suspendu pour 50 jours, a annoncé RueFrontenac.com.

Apparemment, les danseuses faisaient plus que danser devant les clients, offrant des fellations et des relations complètes dans les isoloirs. Elles se livraient à la prostitution depuis au moins quatre ans, malgré plusieurs interventions de la police depuis 2006. Tout ça, semble-t-il avec l’accord du gérant, Racine Pilote, et du propriétaire, Jean-Philippe Nadeau.

C’est un gang rue de Laval qui aurait agi comme proxénète pour les danseuses du Body Shop mais également pour celles d’autres bars, selon RueFrontenac.com. Les filles rapporteraient entre 5 000 $ et 8 000 $ par semaine.

Multiples interventions policières

Le pot aux roses avait été découvert en 2006 grâce à des agents d’infiltration qui s’étaient fait offrir des fellations et des relations complètes par les danseuses. Deux perquisitions avaient alors mené à l’arrestation du gérant, de deux portiers, de danseuses et de serveuses. Un client en pleine action avec une danseuse avait également été arrêté.

Deux ans plus tard, des agents d’infiltrations avaient encore été sollicités, toujours selon RueFrontenac.com. Une autre perquisition s’en était suivie en plus d’arrestations. Même scénario en février 2009.

Le propriétaire aurait volontairement renoncé à son permis de spectacle avec nudité à cause de la solide preuve contre lui. Reste à voir si le Body Shop changera de vocation quand il aura récupéré son permis d’alcool.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.