|

Le cabaret Séduction fermé pour quatre mois

Par Lpbw

La Régie des alcools des courses et des jeux (RACJ) sévit à l’endroit du cabaret Séduction de Saint-Jérôme. Le «club de danseuses» perd son permis d’exploitation pendant quatre mois.

Depuis 2002, la police municipale de Saint-Jérôme n’a cessé d’accumuler les descentes et infiltrations dans cet établissement situé à la limite de Saint-Jérôme sur la 117, près de Prévost.

Selon le porte-parole de la police, les enquêteurs recevaient régulièrement des informations concernant des délits commis à l’intérieur du cabaret : danseuses d’âge mineur, drogue, prostitution, danse avec attouchements dans les isoloirs, etc.

Les perquisitions de la police ont permis de constater que l’édifice était devenu une maison de débauche, car les chambres de l’hôtel du second étage servaient de lieu où les danseuses offraient des services sexuels.

Des mineures

La police de Saint-Jérôme a déposé, il a quelques mois déjà, un long rapport de toutes les interventions faites à ce commerce depuis 2002 auprès de la RACJ, qui vient de publier son jugement.

Les policiers de Saint-Jérôme procéderont donc, dans les prochains jours, à la fermeture de l’établissement en scellant les frigos et en s’assurant que l’ordonnance de fermeture de quatre mois sera respectée.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.