|

Jacky Simard écope de sept ans de pénitencier

Par France Poirier

SENTENCE. L’ex-gestionnaire des renseignements sécuritaires à la prison de Saint-Jérôme, Jacky Simard a écopé d’une peine de sept ans de pénitencier, le 6 mai dernier au palais de justice de Saint-Jérôme.

La femme de 44 ans a été reconnue coupable d’abus de confiance, de corruption et de trafic de drogue. Elle avait été arrêtée une première fois à l’automne 2014.

Alors qu’elle était à l’emploi du centre de détention de Saint-Jérôme, elle entretenait une relation amoureuse avec un détenu, Mario Bérubé. L’enquête avait révélé que l’employée avait participé avec des complices à plusieurs opérations criminelles en lien avec le trafic de stupéfiants à l’intérieur des murs.

Jacky Simard avait été arrêtée puis remise en liberté. Mais, l’ex-fonctionnaire a été arrêtée de nouveau, en février dernier, alors qu’elle avait poursuivi ses activités criminelles avec Bérubé, celui-ci transféré dans un établissement fédéral.

Avec l’aide de complices, elle a fait parvenir au détenu Bérubé du hachisch et des timbres de Nicoderm. De retour devant le tribunal le 6 mai dernier, elle a plaidé coupable. La Couronne et la défense se sont entendues sur la peine de sept ans de prison que le juge a acceptée.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.