| Par lpbw

Incendie majeur à Prévost

37 personnes âgées ont eu la vie sauve grâce à la vigilance des pompiers et bénévoles lors d’un incendie qui est survenu dimanche matin au 872 chemin de La Station à Prévost, au Manoir de l’Émeraude.

L’opération aura duré plus de douze heures alors que trois casernes (Prévost, Saint-Jérôme et Saint-Hippolyte) se relayaient pour éteindre le brasier. L’alarme aurait sonné vers 7 h 25 dimanche matin. Lors de leur arrivée, les pompiers ont constaté que le feu était pris dans la partie qui était en rénovation.

Afin d’optimiser l’alimentation en eau, les pompiers ont dû procéder à un pompage à relais. Ils ont utilisé une borne à grand diamètre près de la piste cyclable. Les policiers de la Sûreté du Québec de la Rivière-du-Nord, Autoroutier et Saint-Sauveur sont venus donner du soutien et de l’aide aux intervenants sur place. On ne connaît pas encore l’origine exacte de l’incendie ni le montant des dommages causés par les flammes.

Opération délicate

L’arrière du bâtiment était la partie la plus affectée par l’incendie. Les pompiers ont dû utiliser une pelle mécanique pour pouvoir éteindre les flammes derrière les murs. 35 pompiers des trois casernes sont intervenus ce jour-là. L’un d’entre eux l’a échappé belle. « Un de mes hommes arrosait à l’intérieur du bâtiment quand il a entendu un craquement. Il a eu le réflexe de se tourner vers le cadre de porte et un mur est tombé devant lui. Il aurait pu se faire écraser. Heureusement, il est sain et sauf. » raconte Michel Raymond du Service de Sécurité Incendies de Saint-Hippolyte.

Les sinistrés rassurés

Comme l’explique Robert Monette, chef de cette opération et directeur de la Sécurité Incendies de Prévost : « La priorité était bien sûr, l’évacuation. Ce sont là des personnes semi-autonomes et nous étions équipés pour les sortir dans l’ordre et le calme. L’opération s’est très bien déroulée. Ils ont tous été transportés à la Mairie. Des citoyens avaient déjà commencé à sortir des gens avant notre arrivée. »

La Ville de Prévost se serait naturellement mobilisée pour venir en aide à ces personnes qui ont tout perdu. « À la mairie, il régnait une atmosphère très calme. Personne ne paniquait. Le maire et ses conseillers étaient sur place pour rassurer les gens et beaucoup de citoyens ont aussi fait leur part. »explique Sophie Martineau, responsable des opérations du secteur Rivière-du-Nord pour la Croix-Rouge.

Les sinistrés ont été relocalisés dans d’autres centres ou dans leurs familles respectives. « Je crois que le contrôle et le calme des bénévoles sur les lieux a permis ce climat de confiance. » conclut-elle.

La Croix-Rouge est en période de recrutement, pour obtenir de l’information, composez le 1-877-356-3226.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.