|

Des policiers vigilants surprennent des voleurs

Par lpbw

Les propriétaires d’un commerce d’horticulture de Saint-Jérome, le Centre du Jardin de Bellefeuille, ont profité de la vigilance des patrouilleurs de la police de Saint-Jérôme pour mettre la main sur deux voleurs, la semaine dernière. Il s’agit d’un soulagement pour les commerçants, car leur entreprise a été la cible de nombreux vols depuis deux étés.

«Ça n’arrête pas ces vols et le vandalisme. À l’été 2008, je crois que j’ai arrêté de compter à 15 000$», affirme le co-propriétaire du Centre du Jardin de Bellefeuille, Benoit Lebeau. Ce dernier affirme en faire des cauchemars, à l’occasion, se réveillant la nuit en pensant se faire dévaliser!

Depuis deux ans, des individus partent avec de la marchandise, volée durant la nuit ou lorsque le commerce est fermé: sacs de terreau, plantes et végétaux en pot…et même des arbres!

Le «modus operandi» des voleurs est le suivant: On stationne une camionnette près de la clôture arrière des jardins, puis on passe la marchandise au-dessus de la clôture. À certaines occasions, les voleurs venaient s’informer de la disponibilité de la marchandise, à l’aide d’un complice qui se faisait conseiller l’achat de végétaux durant la journée.

La clôture des jardins a également déjà été coupée pour sortir de gros pots.

Sa collection est partie

Benoit Lebeau, un artiste qui enseigne aussi la sculpture aux ateliers de la ville au Vieux-Palais, est un amateur de bonzaï. Il est maître de cet art de la culture des arbres qui les rend minuscules et très attrayants. Mais sa collection complète de bonzaï a été volée…

Benoit Lebeau et Manon Lanteigne, les co-propriétaires, ont engagé un surveillant de nuit pour tenter de limiter les pertes, mais il ne peut être présent en permanence.

Au mois de mai, deux personnes ont été surprises à voler sur le site, mais on n’a pu les arrêter. Alertés à de nombreuses occasions, les policiers de Saint-Jérôme ont réussi à mettre la main sur deux voleurs, durant la nuit du 24 au 25 juin dernier. Arrivés sur les lieux, les policiers ont retrouvé les malfaiteurs qui tentaient de se cacher.

Les deux commerçants ne sont pas au bout de leurs peines, car ils doivent quand même tenter de rentabiliser leurs pertes, mais ils ont affirmé leur reconnaissance envers les policiers.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.