| Par lpbw

Des élus de Saint-Colomban victimes de harcèlement

FAITS DIVERS. Des élus de Saint-Colomban sont victimes de harcèlement depuis quelques mois.

« Depuis le début de l’année, des lettres contenants de l’information diffamatoire envers certains élus sont envoyées par la poste à des citoyens et à différents établissements publics de la Ville de Saint-Colomban», rapporte le porte-parole du Service de police de Mirabel, Pierre Morel, qui n’a pas voulu nommer les élus ciblés par ces lettres.

Les policiers sont à la recherche du ou des auteurs de ces lettres. Joint au téléphone, le maire Jean Dumais n’a pas voulu commenter l’histoire.

 Bien que l’enquête progresse par certains éléments de preuve, l’équipe conjointe d’enquête jumelée du Service de police de Mirabel et de Postes Canada souhaite la collaboration du public.

Le Service de police de Mirabel rappelle que les personnes accusées de harcèlement et de libelle diffamatoire peuvent recevoir des peines allant de cinq à dix d’emprisonnement.

Toutes informations relatives à ces délits seront traitées en toute confidentialité au service d’enquête du Service de police de Mirabel au 450 475-7708.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.