|

Arrêtés avec des armes chargées

Par Lpbw

Trois hommes dans la vingtaine risque la prison après avoir été arrêtés en possession de drogue et d’armes chargées, vendredi dernier sur la rue Lamontagne à Saint-Jérôme. Ce sont des citoyens des environs qui ont alerté les policiers.

Ces résidants ont remarqué qu’il y avait un va-et-vient important autour de la résidence située au 708 de la rue Lamontagne, durant la nuit de jeudi à vendredi.

Les patrouilleurs de la police municipale de Saint-Jérôme ont intercepté deux véhicules vers 2h25, un camion-cube et une voiture.

En interrogeant le conducteur de la voiture, on a remarqué une odeur de stupéfiants et le conducteur et les deux passagers ont été arrêtés pour possession de drogue. Des méthamphétamines ont été retrouvées dans les poches d’un des trois suspects.

Armes à feu

En fouillant davantage le véhicule, les policiers ont trouvé deux fusils de poing chargés. D’abord, un pistolet de marque Magnun et de calibre .44, lequel était rapporté volé à Québec depuis 2004.

Puis, en second lieu, un Ruger 9mm, également chargé. Enfin, on a retrouvé trois fusils de type «Taser», à décharge électrique, dont la possession est illégale.

Une pluie d’accusations

La fouille et l’arrestation des trois hommes a mené les policiers au 708, rue de la Montagne. À cet endroit, ils ont trouvé des stupéfiants et des armes de poing, en plus d’une carabine qui n’était pas entreposée selon les exigences de la loi.

Les personnes arrêtées sont Philippe Veillette, 26 ans de Saint-Jérôme, Carl Guimond, 26 ans de Deux-Montagnes, et Samuel Pilon, 24 ans de Sainte-Sophie. De nombreuses accusations pèsent sur les trois hommes, jusqu’à 34 chefs pour le conducteur, Philippe Veillette.

Les drogues trouvées seront analysées cette semaine et l’enquête se poursuit dans cette affaire.

Selon un voisin rencontré sur les lieux, les occupants de la maison étaient très discrets.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.