Exposition des finissants en Arts visuels : Place à la créativité !

Françoise Le Guen
Exposition des finissants en Arts visuels : Place à la créativité !
Il y avait beaucoup de monde lors de la soirée de vernissage. (Photo : Françoise Le Guen)

Cégep de Saint-Jérôme

Le Musée d’art contemporain des Laurentides a accueilli dernièrement l’exposition des finissants du programme Arts visuels du Cégep de Saint-Jérôme.

 

Réalisée dans le cadre du cours Création et diffusion l’exposition, intitulée FSHTS, présentait les réalisations des étudiants, démontrant l’apprentissage de différentes techniques acquises tout au long de leur formation.

Les 26 étudiants ont pu choisi leur médium de prédilection pour offrir une réflexion portant sur la représentation du Monde et la propension au désir ; que ce soit par la peinture, la sculpture, le dessin, la photographie, l’art vidéo, la performance ou l’installation. Et c’est en se référant au son abstrait FSHTS que chaque étudiant a construit ses propres concepts.

Anthony Heyne, finissant en Arts visuels du Cégep de Saint-Jérôme, a remporté le Prix du département arts visuels.

Le processus de création

Éric Ladouceur, du département Arts visuels au Cégep est, avec Sophie Castonguay, l’un des deux professeurs qui a suivi les étudiants tout au long de leur processus de création.

« Le cours vient avec la réalisation d’une œuvre et sa diffusion dans un espace public reconnu, un projet avec tout le processus rattaché à une démarche artistique documentée explique-t-il. Le travail est fait en collaboration avec le Musée ».   Ce dernier ajoute que les étudiants ont une grande de liberté pour leurs créations. « Le choix du médium, l’orientation qu’ils donnent à leur projet, leur appartient. Nous les accompagnons, les remettons en question. On doit amener les étudiants à réfléchir, Ce qu’on cherche, c’est de produire des objets qui sont signifiants. »

Lors du vernissage du 23 mai, trois prix ont été remis à des étudiants. Amélie Lévesque a reçu le Prix de la direction des études, Sydney Guillemette, le Prix coup de cœur du MAC LAU et Anthony Heyne, le Prix du département arts visuels.

Anthony Heyne, finissant en Arts visuels du Cégep de Saint-Jérôme, a remporté le Prix du département arts visuels.

Anthony Heyne

Anthony Heyne a remporté le Prix du département arts visuels. Son œuvre a fait beaucoup parler d’elle durant le vernissage. Il nous parle de sa démarche artistique.

« Je m’intéresse beaucoup à l’irrationnel, où se définit la limite en art ? Où l’art s’arrête et la vie commence ? J’ai voulu faire une œuvre conceptuelle, performative. Je présente des objets et, sur mon cartel, se trouve le Code criminel qui parle du vol. On peut donc déduire que les objets qui sont présentés sont volés. L’essence de l’œuvre ne se trouve pas dans les objets présentés, ni dans la présentation, mais dans l’action qui a été posée derrière, celle de voler des objets. Quelle est la limite en art ? Est ce qu’on peut présenter des objets utilitaires nullement modifiés ? Ça parle de ça et ça fait aussi référence au ready-made de Marcel Duchamp. C’est de l’art conceptuel, ce n’est pas de l’art pour essayer de trouver des techniques. C’est de l’art pour l’art lui-même et pour questionner sur l’art ».

En plus de Marcel Duchamp, Anthony Heyne est aussi inspiré par Joseph Beuys, « un artiste marquant de l’histoire de l’art. Sinon chez les philosophes, Friedrich Nietzsche m’a beaucoup inspiré dans sa vision des artistes et de leur rôle dans la société ». Après son DEC, il est bien déterminé à continuer en Arts visuels à l’UQAM.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de