Escrime olympique: Une blessure tardive ne viendra pas à bout de Gabriella Page

Par Luc Robert
Escrime olympique: Une blessure tardive ne viendra pas à bout de Gabriella Page
Gabriella Page retire son masque à la suite d’une compétition. (Photo : Courtoisie)

Victime d’une entorse tardive à une cheville à l’entraînement, l’escrimeuse Gabriella Page entend tout donner aux Jeux olympiques de Tokyo.

L’athlète de 26 ans, spécialiste des contreattaques, n’entend pas se lamenter après 4 années de sacrifices, dont de récents mois passés en Pologne, en Hongrie, en Grèce, en Géorgie et en France.

« Je ne cacherai pas que l’entorse subie de 2e degré a été difficile. J’ai suivi de la physiothérapie deux fois par jour depuis l’incident. Je me porte déjà mieux et je marche sur ce pied sans boiter », a décrit la Blainvilloise, qui s’est récemment entraînée à l’Institut régional des Sports (IRS) de Saint-Jérôme.

Reconnue pour sa puissance, Gabriella Page entend garder ses assauts pour les moments opportuns.

« J’ai de la puissance, mais il faut imposer ma vitesse à temps, faire preuve d’explosivité au bon moment. Je peux faire un peu de tout face aux adversaires. Je vais arriver à Tokyo avec l’attitude que je peux gagner chaque duel. Ce sera mes premiers Jeux olympiques et je vais y mettre le paquet. J’entends démontrer toutes mes capacités et n’éprouver aucun regret », a-t-elle exposé.

L’entraîneur jérômien (Bellefeuille) Gilbert Gélinas et sa protégée Gabriella Page, avec sa médaille de bronze aux Jeux pan-américains, à Lima au Pérou, en 2019.
L’entraîneur jérômien (Bellefeuille) Gilbert Gélinas et sa protégée Gabriella Page, avec sa médaille de bronze aux Jeux pan-américains, à Lima au Pérou, en 2019.

C’est à l’aréna Melançon qu’elle a poli ses techniques, entre deux voyages, sous l’égide de l’entraîneur jérômien Gilbert Gélinas.

« On travaille ensemble depuis 2008. Il me fait travailler sur les détails. Il a contribué à me rendre plus forte. Je serai prête mentalement pour les Olympiques, même si c’est extravagant. Après 4 mois d’entraînement à fond, ce qui va payer, c’est de garder mon moral positif en tout temps. C’est de l’énergie bien investie et le lien de confiance avec Gilbert est très solide. »

Le pilote confirme que Gabrielle Page sera prête, peu importe l’adversité.

« Sa force l’aidera. Elle est parmi les 8 meilleurs physiques de son sport. Ses qualités d’attaques et sa vitesse font d’elle une bombe. »

Périple Européen

Ils seront 9 Canadiens à participer à l’escrime au Japon. L’entraîneur Gélinas a voulu mettre toutes les chances du côté de ses protégés, en organisant un camp d’entraînement en banlieue de Tokyo, à Yamazu.

« Gabriella tirera son premier match le 28 juillet, face à l’Américaine Mariel Zagulis, ex-championne olympique en individuel. Gab excelle au sabre. Je déplore que lors de son séjour en Europe, elle n’ait pu toutefois affronter assez d’adversaires de calibre. Elle a très bien figuré dans le contexte. Une campagne de financement de 14 000 $ a été nécessaire pour faire venir des partenaires d’entraînement.»

C’est à Gisors, au nord de Paris, que Page a aussi peaufiné son entraînement.

« Compte tenu de la pandémie, l’Europe était la meilleure option. J’ai été à Gisors du 1er mai au 10 juin. Une fois revenue dans les Laurentides, j’avais besoin de repos. Mais lors des 4 premiers jours, en plus du décalage horaire, mon corps avait besoin de garder le rythme. Je marchais partout, tard, dans ma cour et dans mon quartier. J’avais toujours les Olympiques en tête. »

La nouvelle pause forcée, causée par sa cheville, lui donnera enfin un répit. « Je vais reprendre mon souffle. Mes amis et ma famille ont été remboursés pour leurs billets d’avion, car ils ne pourront finalement pas venir là-bas. Ça sera un mal pour un bien, car je serai totalement concentrée sur mes compétitions », a achevé celle qui a pratiqué dans sa jeunesse le soccer, la natation et le jazz.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Gilbert Gélinas
Gilbert Gélinas
22 days ago

Une fierté pour toute les Laurentides, car malgré les embûches, elle n’a jamais lâché!