Entretien avec Guy Gagnon Cinéma Carrefour du Nord

Entretien avec Guy Gagnon Cinéma Carrefour du Nord

Guy Gagnon et Jean-Claude Tremblay

Chronique affaires et économie Jean-Claude Tremblay, MBA
Collaboration spéciale
jctremblay@cogitas.ca

Saviez-vous qu’à même les Laurentides vous pouviez assister aux grands Opéras du Métropolitain de New York, partir à la recherche du Yéti, et même participer à une expédition sur le site d’une catastrophe écologique?

Heureusement, pour cette dernière aventure, ce n’est pas dans la réalité que ça se passe, mais bien dans le fabuleux monde cinématographique!   

Bienvenue dans l’univers de mon invité Guy Gagnon, propriétaire du Cinéma Carrefour du Nord à Saint-Jérôme depuis 1991.

Lors de cette rencontre, j’ai eu le privilège d’échanger avec un passionné, un fin connaisseur et un mordu de son métier. J’ai été amusé d’apprendre que l’homme qui a littéralement grandi dans un cinéma, et qui a pratiqué tous les métiers de portier à président, n’aime pas les projecteurs lorsqu’ils sont braqués sur lui! Celui dont la modestie est le modus vivendi mérite pourtant que l’on souligne ce que je considère être de véritables exploits. Vous me pardonnerez M. Gagnon, mais thématique oblige, je me dois de camper le personnage principal de ma chronique cette semaine!

Guy Gagnon est un nom qui est moins connu du grand public, mais dans son milieu, il est synonyme de compétence et fait office d’incontournable référence. Il a débuté sa carrière dans le cinéma familial de Roberval avant d’occuper divers rôles, dont celui de dirigeant des cinémas Cinéplex Odéon. Il a investi parallèlement dans deux projets de cinémas, dont celui au Carrefour du Nord, avant de se faire offrir la direction d’Alliance Atlantis Vivafilm au Québec, pour terminer à la prestigieuse présidence de son conseil d’administration.

Un homme et son péché, Aurore l’enfant martyre, Maurice Richard et Bon Cop Bad Cop – ça vous dit quelque chose? Ces films légendaires, ainsi que plusieurs autres, n’auraient pas vu le jour sans l’apport de M. Gagnon qui les a distribués, parfois même financés et produits.

Récipiendaire de l’Hommage Ciné-Québec, reconnaissance attribuée aux grands comme les Jean-Marc Vallée, Denise Filiatrault et Denys Arcand, l’homme a aussi reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine, ainsi que l’insigne d’officier de l’Ordre de la Pléiade du Québec – pas banal, ce CV!

Possédant d’évidentes compétences de gestionnaire, ce qui m’a frappé chez lui, c’est d’abord sa vision artistique et son âme de cinéphile. La nature première de l’homme qui m’a généreusement accueilli est clairement celle d’un artiste-entrepreneur, malgré l’imposante taille de ses activités. J’ai vu en lui un amoureux de son industrie, un homme respectueux de ses clients et reconnaissant envers ses employés, un promoteur naturel, avide de création et de nouveaux projets. Celui qui est maintenant 100 % dédié à son entreprise jérômienne est toujours aussi allumé et prend plaisir à s’impliquer dans sa communauté.

Redoutable homme d’affaires, j’ai conversé avec un David qui se bat quotidiennement contre un Goliath. Un guerrier pacifiste qui, efforts et chiffres à l’appui, dirige une des salles indépendantes les plus performantes au Québec. « Le grand Saint-Jérôme est une excellente région : la clientèle est variée et les gens connaissent et aiment profondément le cinéma », m’a-t-il confié.

Mes conclusions

Plusieurs de mes clients auraient beaucoup à apprendre de M. Gagnon, notamment sur le plan de la connaissance intime de son industrie et de son organisation. La grande maîtrise de son environnement combinée à son flair lui procurent un avantage concurrentiel unique qui lui permet de demeurer en tête de peloton du présent, tout en anticipant l’avenir.   

Sa force motrice est celle de bien se connaître et d’assumer sa sensibilité. Dans le milieu des affaires, je suis souvent amené à coacher et conseiller des durs de durs, des dirigeants pragmatiques qui évacuent la vulnérabilité, car trop souvent (à tort) perçue comme une faiblesse. Guy Gagnon c’est tout le contraire – sa sensibilité et son intuition sont au service de son entreprise.

C’est rafraîchissant de rencontrer un dirigeant qui fait des envolées empreintes de passion, et qui n’a pas peur de dire comment il se sent. M. Gagnon est un sage avisé et expérimenté, mais est aussi un gamin émerveillé empreint de créativité.

En D-Box, en Multicolor ou en 3D, allez saluer ce grand monsieur et toute son équipe qui, tous les jours, contribuent à vous divertir et à vous faire rêver.

Cinéma Carrefour du Nord
900, boul. Grignon, Saint-Jérôme,  J7Y 2Y9
Téléphone : 450 436-4527
www.cinemast-jerome.com