Entraîneur Pascal Laliberté

Par Luc Robert
Entraîneur Pascal Laliberté
Loïck Leblanc (15) est dominant chez les défenseurs. (Photo : Antoine Meunier)

« Cette jeune cohorte est l’une des plus fortes que j’ai eu sous la main »

Se trouvant en plein redémarrage du cycle de trois ans, les Cheminots du Cégep de Saint-Jérôme ont quand même tenu leur bout tout au long de la saison de soccer collégial, en division D2, section Montréal-Laurentides.

Les protégés de l’entraîneur Pascal Laliberté ont remporté une victoire et obtenu une nulle en 4 parties disputées. Ils termineront leur calendrier régulier ce dimanche 17 octobre, en recevant le Cégep Rosemont à 13h.

Le prometteur Mathis Audet (16) en action.

« Il y a une possibilité que nous affrontions les Gaulois à deux occasions, en raison d’un match remis (COVID dans leurs rangs). C’est un peu l’histoire de notre saison 2021. Plusieurs de nos jeunes joueurs évoluent encore avec les Ambassadeurs et les FC Boréal, de sorte qu’ils avaient beaucoup parties remises à reprendre au début de septembre. Avec notre horaire collégial, certains se retrouvaient à disputer 5 parties en 7 jours. C’est normal d’avoir manqué de jus », a souligné le pilote Laliberté.

Les Cheminots ont disputé des parties selon un territoire sanitaire. « On a été confronté à un calendrier déséquilibré, fait en fonction d’un bassin contrôlé. On n’avait pas le droit d’affronter deux collèges différents le même week-end. Et pour disputer un programme double face à une même équipe, il a fallu que ce soit avec un match joué le vendredi soir et l’autre espacé le dimanche. Ça nous a donné des parties contre des clubs A, mais contre qui nous n’avons jamais été déclassés. »

Le cycle de reconstruction pourrait payer dès la saison intérieure, qui s’amorcera le 31 octobre. « Selon les résultats scolaires, nous avons une possibilité de 18 joueurs de retour sur 25. C’est excellent pour le développement à moyen terme, si on considère qu’au soccer collégial, les clubs du haut de classement ont des alignements bourrés d’éléments de 19 et de 20 ans », a analysé M. Laliberté.

Talent local

Des 25 joueurs enrégimentés, 23 proviennent de la région des Basses-Laurentides.

« Cette jeune cohorte est l’une des plus fortes que j’ai eue sous la main. La progression pourra s’étaler sur deux autres saisons. On a joué contre des programmes établis, en 2021, des équipes rarement reléguées en division 2. Deux joueurs provenant des Ambassadeurs, Mathis Audet (défenseur central) et Loïck Leblanc (défenseur latéral), ont engrangé presque toutes les minutes de jeu disponibles, face aux meilleurs. Habituellement, les recrues s’intègrent graduellement. Ces deux-là sont dominants dès maintenant. C’est le genre de partenariat que l’on développe avec les Ambassadeurs de Saint-Jérôme : permettre aux gars du coin de se développer et de rester ici au Cégep. »

« Il y a aussi Wilfred Damanou, qui a un impact majeur. À titre de milieu de terrain, il peut changer l’allure d’un match d’un seul jeu. Nous fondons beaucoup d’espoirs en ces trois jeunes et  pourrions en récolter les fruits dès cet hiver, au soccer intérieur. »

Pour leur part, les Cheminots au soccer féminin terminent leur calendrier en recevant le Collège Montmorency, ce dimanche 17 octobre à 15h30. Les troupières de Pascal Caporicci présentent une fiche de 2-3-0, bon pour une 5e position, au vendredi 8 octobre.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments