| Par France Poirier

Vision Saint-Jérôme s’engage à baisser les taxes en 2022

Janice Bélair Rolland, mairesse sortante, annonce que son parti Vision Saint-Jérôme s’engage à baisser les taxes d’une maison moyenne de 42$ pour le budget de 2022.

« Notre parti s’engage aussi à ne jamais facturer des taxes de bassin », souligne Mme Bélair-Rolland. Elle souligne que ces taxes, que paient encore certains citoyens, créent une grande insatisfaction. Celles-ci ont été imposées par le conseil municipal précédent celui de Vision Saint-Jérôme.

« Étrangement, les partis d’opposition ne se sont pas mouillés à ce sujet. Ma question est claire: ‘’Est-ce qu’ils s’engagent à ne pas renouveler les taxes de bassin, donc à ne plus en créer?’’ Nous dirigeons la Ville depuis 2013 et nous n’avons jamais créé de taxes de bassin. Le mécontentement des citoyens à ce sujet est vif et tient son origine de décisions prises par le parti de Gascon et Pigeon. Aussi, peut être devrions-nous poser la question à chaque candidat, vu l’absence de cohésion d’idées de leur parti? », souligne-t-elle.

« Gel de taxes 7 ans sur 8 »

La candidate à la mairie rappelle que son parti a gelé le compte de taxes 7 années sur 8. « Contrairement à l’époque de Marc Gascon et Martin Pigeon, ce dernier est actuellement candidat pour le parti Avenir Saint-Jérôme au district 11, nous pensons que les taxes de bassin nuisent à la capacité d’endettement de la Ville et ne servent qu’à favoriser des promoteurs. On se souviendra d’ailleurs des citoyens du Roi Charles, outrés par cette taxe, comme le sont ceux de la rue De Martigny dans Bellefeuille, ainsi que ceux de la rue Schulz. En moyenne, les taxes de bassin ont représenté 3000$ par résidence à ces citoyens. Cette mesure est carrément inéquitable et forme en quelque sorte des ghettos de surtaxation. »

Déneiger tous les trottoirs

Si Vision Saint-Jérôme est élu, Janice Bélair- Rolland s’engage à déneiger tous les trottoirs. « Ce plan de déneigement se dessinera au lendemain de l’élection. Nous voulons aussi poursuivre l’optimisation de toutes les opérations de déneigement », souligne cette dernière.

De plus, son équipe veut ralentir la vitesse dans les rues de quartier en installant des dos d’âne dans les rues résidentielles de tous les districts où ils sont nécessaires. « Il est impératif que nous nous engagions concrètement au déneigement de tous les trottoirs de la ville. En fait, comme nous demandons aux citoyens de participer à une mobilité durable et de diminuer l’utilisation de l’automobile, il va de soi que l’on puisse circuler aisément à pied, sans entrave et en toute sécurité. C’est une question de cohérence », souligne madame Bélair-Rolland.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.