| Par Simon Cordeau

Ce qu’on gagne à être élu

Toute peine mérite salaire, et la fonction d’élu municipal ne fait pas exception. Grâce aux rapports financiers des municipalités et d’autres sources, nous avons compilé la rémunération des élus de la MRC de La Rivière-du-Nord.

Précisons d’abord que les fonctions de maire demandent plus souvent un engagement à temps plein (voire plus), alors que celles de conseiller municipal sont plutôt à temps partiel. Cependant, le temps investi par l’élu dépend largement de la taille de la municipalité qu’il représente, des responsabilités à remplir et, bien sûr, du temps que lui-même souhaite (ou peut) investir.

En 2020, le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, était le mieux rémunéré de la MRC, avec une rémunération annuelle de 167 756 $.

Les maires

Les élus ont plusieurs sources de rémunération.

Un maire a d’abord une rémunération de base. Il reçoit aussi une allocation de dépenses, qui lui est versée à titre de dédommagement pour les dépenses inhérentes à son poste (et qui ne sont pas remboursées autrement).

Les maires doivent aussi participer au conseil de leur MRC, et reçoivent une rémunération à cet égard. Dans la plupart des MRC, dont celle de La Rivière-du-Nord, les maires élisent un des leurs comme préfet, pour un mandat de 2 ans. Le maire qui est également préfet a donc aussi une rémunération pour cette fonction additionnelle.

À titre d’exemple, le maire sortant de Saint- Hippolyte, Bruno Laroche, cumule les postes de maire (48 848 $ + 16 767 $), de préfet (35 202 $) et de président du Conseil des préfets et des élus de la région des Laurentides (CPÉRL) (8 500 $), ce qui porte sa rémunération annuelle à 109 317 $.

Les conseillers

Les conseillers municipaux ont également une rémunération de base et une allocation de dépenses. Dans certaines municipalités, les conseillers ont aussi des jetons de présence pour leur participation à certains comités mensuels, et peuvent siéger sur plus d’un comité. Pour ces municipalités, nous avons fait la moyenne (indiquée par un astérisque).

Des responsabilités additionnelles peuvent être rémunérées. À Saint-Jérôme, par exemple, si un conseiller est également mandataire, membre du conseil exécutif ou maire suppléant, il recevra une rémunération additionnelle de 9 685 $.

Autres détails

Dans la plupart des municipalités, la rémunération est indexée chaque année, selon l’indice des prix à la consommation publié par Statistiques Canada. Par la loi, l’allocation de dépenses équivaut à la moitié de la rémunération, jusqu’à concurrence de 17 044 $ (en 2020). Ce montant est aussi indexé chaque année.

Les élus municipaux peuvent aussi avoir droit au Régime de retraite des élus municipaux (RREM), géré par Retraite Québec, si leur municipalité adhère à ce régime.

Les chiffres marqués d’un astérisque (*) sont une moyenne. Toutes les données datent de 2020, sauf pour le CPÉRL (2021) et les élus provinciaux et fédéraux (2021). La population des municipalités est prise du Répertoire des municipalités du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH).

MRC de la Rivière-du-Nord

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.