| Par Rédaction

Les quatre prochaines années

Voilà, c’est fait. Vous avez voté (ou non), et votre candidat l’a remporté (ou non). D’une manière ou d’une autre, la démocratie a parlé. En fait, nous avons parlé. C’est maintenant à nos élus de nous représenter, pour les quatre prochaines années.

Nous avons donné un mandat à notre maire, à notre mairesse, ainsi qu’aux conseillers qui l’épauleront. Ce mandat, c’est d’agir selon leurs promesses et pour le bien de notre communauté. C’est de représenter, avec la même diligence, aussi bien ceux d’entre nous qui ont voté pour eux, que ceux qui ont voté contre eux, et même ceux qui n’ont pas voté du tout.

Indulgence et patience

Donnons la chance aux coureurs. Nous devons faciliter le succès de nos élus, et ce succès doit être synonyme de celui de nos communautés. Nous devons donc être indulgents… sans être complaisants. Être patients… sans être passifs.

Si vous n’êtes pas d’accord avec le résultat des élections, dites-vous que cela fait partie du compromis démocratique. La démocratie est bonne non pas parce qu’on peut y gagner ou y avoir raison. Elle est bonne parce qu’on peut s’entendre malgré nos désaccords.

Si vous tenez malgré tout à manifester votre mécontentement, vous en avez le droit. Mais pour le bien de tous, faites-le poliment. Civilement. Calmement. Nous vivons tous ensemble, dans la même communauté. Nous entredéchirer ne blesse que nous.

Toujours citoyens

Même si nous ne sommes plus des électeurs, nous demeurons des citoyens pour les quatre prochaines années et au-delà. Afin que notre communauté s’épanouisse, nous devons y contribuer activement.

Certes, nous pouvons nous opposer à ce qui nous déplait. Mais n’oublions jamais qu’il est plus sain, plus constructif et plus positif de contribuer à ce qui nous plait. Une initiative de votre municipalité vous allume? Vous croyez en un projet mené par votre conseiller? Une problématique dans votre quartier demande de l’attention et des ressources? Offrez votre temps. Offrez vos compétences. Passez à l’action!

À tout le moins, faites savoir à ceux qui réalisent ces projets qu’ils ont votre appui. Lancez les fleurs, et gardez le pot pour vous. Si les insultes rabaissent et pèsent, les compliments, les encouragements et les remerciements, eux, élèvent et allègent : tant pour ceux qui les reçoivent que pour ceux qui les donnent.

Devoirs

La campagne électorale est terminée, mais la politique municipale, elle, recommence. Nous continuerons d’être sollicités, que ce soit pour établir les orientations d’un nouveau plan d’urbanisme ou pour tester la viabilité ou l’acceptabilité d’une nouvelle politique. À tous les mois, nous serons invités aux séances du conseil municipal, où nous pourrons être témoins du travail de nos élus et où nous pourrons les questionner.

Bien sûr, nous avons tous des obligations, des préoccupations et des responsabilités qui occupent notre temps et notre attention. Mais les devoirs d’un citoyen sont constants. Bien qu’il soit difficile de les remplir tout le temps, il serait malavisé de les ignorer durant les quatre prochaines années.

Nous façonnons notre communauté chaque jour, en temps réel, par nos actions.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.